PUB

Faut-il prendre des protéines en poudre pour faire du motocross?

Pourquoi pas ! 

Mais il ne faut pas prendre n'importe quelle protéine en poudre, à n'importe quel moment et en n'importe quelles quantités.

Quelle quantité ? 

Votre apport protéique total, incluant donc les protéines contenues dans votre alimentation courante, doit être corrélé à votre activité physique, mais également à votre poids de corps. Tablez sur 1,7 à 2 grammes de protéines par kilo de poids de corps et par jour pendant la saison.

Un exemple sera plus explicite :

Pendant la saison, lorsque les courses se suivent chaque week end et qu'on y ajoute 2 séances d'activité physique par semaine, pour un pilote qui pèse 80 kg, sa ration de protéines quotidienne souhaitable sera approximativement de 150 grammes (il faut en moyenne multiplier le poids du corps par 2 et on arrondi à la dizaine inférieure pour trouver le nombre de grammes de protéines)

A l'intersaison, lorsque vous faites moins de sport, vos besoins diminuent, vous pouvez diminuer cet apport à 1.3 gramme par kilo de poids de corps et par jour. Soit, pour un sportif de 80 kg, un apport quotidien d'environ 100 grammes de protéines.

Notez bien que cet apport de 150 grammes dans les périodes ou l'activité physique est plus intense et de 100 grammes dans les périodes de repos / récupération correspond à l'apport total, et en aucun cas à ce qu'il convient d'ajouter à votre alimentation sous forme de protéines en poudre. Les protéines en poudre ne seront utilisées qu'en complément de l'alimentation traditionnelle qui devra dans tous les cas représenter au moins 80% de l'apport total. En d'autres termes, la protéine en poudre ne doit en aucun cas remplacer les aliments qui contiennent naturellement des protéines comme la viande, les oeufs, le poisson, les laitages, les protéines d'origine végétales présentes par exemple dans les céréales, ... Car ces aliments apportent bien d'autres choses à votre corps que de couvrir ce seul besoin en protéines. Ils sont absolument indispensables pour être et rester en bonne santé.

Vous allez donc devoir calculer, au moins approximativement, ce que vous apporte votre alimentation courante en protéines afin de jauger au mieux de la quantité de protéines en poudre que vous pouvez (éventuellement) prendre en plus, en dehors des repas. Comptez qu'un morceau de viande de 100 grammes, comme une bonne escalope de poulet par exemple, contient approximativement 20%, soit 20 grammes de protéines.

Quelques exemples :

- 1 bol de lait de 25 cl contient environ 8 grammes de protéines
- 1 steack haché : 20 grammes
- 1 oeuf : 7 grammes
- 100 grammes de poisson : environ 23 grammes
- 100 grammes de pâtes : 12 g
- 100g de riz : 5g de protéines
- 100g de lentilles cuites : 8g
- 100g de pain type baguette : environ 8g


A quel moment de la journée ?

Les protéines n'ont pas un rôle énergétique, entendez par là qu'elles n'ont pas vocation à être utilisées par votre organisme pour servir de carburant à l'effort, mais un rôle "plastique" de reconstruction et d'entretien des tissus, musculaires notamment. Il n'est donc pas utile de les prendre avant l'effort comme les glucides. Vous pourrez les prendre après l'effort, pas nécessairement juste après, disons qu'une demi heure à 1 heure après l'effort, ou la manche est un intervalle de temps favorable. Pour cet usage, et si un ou plusieurs  autres efforts doivent être reconduits dans la journée, comme un jour de course par exemple, les protéines en poudres, parce qu’elles seront digérées plus rapidement que des aliments solides pourront  particulièrement trouver leur utilité. Dans ces conditions, c'est à dire entre deux manches relativement rapprochées, vous pouvez prendre 25 grammes de protéines en poudre dans de l'eau ou du lait 10 minutes après la fin de la première manche. Cela laissera plus de temps à votre corps pour les absorber, et vous éviterez de repartir avec le ventre plein.

Notez que l'organisme ne peut assimiler plus de 30 grammes de protéines toutes les 3 heures. Votre apport doit donc être fractionné dans la journée. Les protéines en poudre seront prises de préférences en dehors des repas, par exemple au goûter si celui-ci n'en contient pas. Il est tout à fait inutile et vraiment déconseillé, d'engloutir 120 grammes de protéines le matin en pensant avoir sa dose pour la journée !

Quel type de protéines ?

Optez pour la meilleur qualité. Entendez par là la meilleure source de protéines possible, celle qui se digère le mieux. Les protéines que vous trouvez dans le commerce sous forme de poudre déshydratée sont extraites d'aliments dont la qualité des protéines ne se valent pas toujours, autrement dit qui est plus ou moins bien assimilée par l'organisme. Il faut savoir que tout ce qui ne pourra être assimilé est non seulement perdu mais va également faire travailler votre corps pour rien. Ce sont vos organes dits "d'épuration" : foie et reins qui vont être mis à contribution.
 
La protéine de petit lait ou whey protéin est actuellement celle qui bénéficie du meilleur taux d'assimilation (sauf pour certaines personnes qui ne la supporteraient pas, mais c'est vrai pour toutes les autres. Ensuite vient la protéine d'oeuf ou ovalbumine, puis celles de lait et de soja. Le soja n'étant finalement à recommander que pour les personnes qui ne supportent pas le lait..

Pour conclure : 

La protéine en poudre peut s'avérer utile au pilote de motocross, surtout les jours de compétition, dans le sens où ses repas, fragmentés, doivent suivre le rythme des épreuves. Elles lui évitent les désagréments de repas longs à digérer puisque les aliments à base de protéines tels que la viande allongent la digestion. Néanmoins il conviendra de faire des test de digestibilité avant le jour J d'une part et de bien veiller à ne pas en prendre trop. Gardez bien à l'esprit que la protéine en poudre n'est pas une potion miracle et en consommer plus que votre corps n'en a besoin ne vous apportera rien si ce n'est des problèmes de santé.