PUB

Laia Sanz "J'ai cassé une partie de mon équipement de navigation"

Laia Sanz (GasGas Factory Racing) a subi une deuxième journée très difficile sur le Dakar 2020, victime d'une chute au début de l’étape, Laia a fait la spéciale de 367 kilomètres avec un équipement de navigation affaibli. Heureusement, les dommages causés à sa GasGas RC 450F étaient superficiels et malgré le lourd impact physique, Laia a roulé pour terminer l'étape en 38e position.

Laia Sanz "Ce fut une journée difficile pour moi aujourd'hui. Il n'est jamais bon de se planter pendant une étape, mais encore pire au début d'une étape qui avait une navigation délicate, vraiment pas bon. J'ai cassé une partie de mon équipement de navigation, j'ai donc dû ralentir pour vraiment me concentrer sur la navigation et j'ai perdu beaucoup de temps. De plus, certains pilotes m'ont dépassé donc il y avait beaucoup de poussière. Mais j'ai terminé et ma moto et moi allons relativement bien. À bien des égards, j'ai de la chance car toutes les parties importantes de ma moto fonctionnent. Je peux oublier cette étape maintenant et me réjouir. Je m'attends à une journée difficile demain, car je vais commencer plus loin dans l'ordre de départ et très probablement avec beaucoup de poussière."

Laia a été victime d'une chute avant le premier waypoint de la journée lorsqu'elle a heurté des pierres en lisant son road book. Souffrant d'une chute importante, elle n'a heureusement pas été gravement blessée. Avec seulement 10 minutes et aucune aide extérieure de son équipe autorisée à la fin de l'étape, Laia a pu placer sa moto dans le parc fermé pour la nuit et surtout en bon état de marche avant la troisième étape de demain.