PUB

Nathan Watson "J'ai simplement eu un mauvais timing"

L'Enduropale du Touquet marque la septième et dernière épreuve du CFS: Championnat de France des Sables, tous les regards étaient rivés sur le champion en titre Nathan Watson pour voir si il pouvait répéter sa performance de l'année dernière.

Alors que les 1 200 pilotes faisaient la queue pour le début de l'épreuve, Watson savait qu'il était important de prendre un départ rapide, puis de pousser fort pendant les premières minutes de la course. Un peu trop désireux de commencer sa course, le Britannique a forcé le départ, obtenant une pénalité de 60 secondes de stop and go.

Ignorant ce qui allait arriver, Nathan est sorti du premier virage aux alentours de la 12e place et s'est mis à reprendre du terrain sur les leaders. Remontant jusqu'à la cinquième place au cours des cinq premiers tours, un arrêt au stand efficace après la première heure de course l'a propulsé troisième.

Les organisateurs lui ont ensuite infligé la pénalité, Nathan a finalement perdu sa chance de victoire. Il a fini par se frayer un chemin vers le podium et a terminé troisième lors de son passage sur la ligne d'arrivée.

Nathan Watson "Ça a été une saison difficile, mais repartir avec un nouveau titre de champion de France des sables est incroyable. C'est un mérite pour l'équipe, ils ont travaillé si dur pour obtenir ce résultat. C’est moi qui suis sur la piste, mais c’est vraiment un effort d’équipe, c'est sûr. Naturellement, je voulais gagner le championnat avec une victoire aujourd'hui, mais ça ne s'est pas déroulé comme prévu. Entre la nature de la piste et ensuite la pénalité (stop and go), les choses étaient contre moi. J'avais l'impression que la piste était peut-être trop rapide pour moi et j'avais besoin de plus de virages pour ralentir le rythme. Je lève les mains au sujet du départ, j'ai simplement eu un mauvais timing, j'ai démarré un peu trop tôt. Une minute d'arrêt a été une pénalité difficile, d'autant plus que je n'ai rien gagné et que je suis sorti du premier virage en 12e position. Mais c'est comme ça. Dans l'ensemble, je suis satisfait de la saison. Je pense que moi-même et Camille avons montré que nous étions deux des gars les plus forts du monde! "