PUB

Georges Jobbé et son saut légendaire de Hawkstone Park en 1984

Après avoir décroché son deuxième titre mondial dans la catégorie 250cc, le belge Georges Jobé a choisi Kawasaki pour son passage à la "Class of Kings" 500cc en 1984… et est devenu un héros de tous les temps avec un saut légendaire!

Dans les années 1980, il y avait trois championnats du monde de motocross mais le summum de toutes les ambitions était de disputer et de gagner la catégorie 500cc. Le championnat de 1984 a acquis une importance encore plus grande que d'habitude, les trois champions de l'année précédente - le Suédois Hakan Carlqvist, Jobe et son compatriote belge Eric Geboers - se faisant face à travers la série de douze courses, et Jobe, après cinq saisons et deux titres dans la catégorie 250cc, a conclu un accord pour rouler avec le KX500 de chez Kawsaki. Le nouveau partenariat a fait un début de rêve puisque Georges a dominé les deux ppremières épreuves en Autriche et en Suisse pour mener la série contre ses adversaires, André Malherbe et David Thorpe.

La bataille a été intense tout l'été et, quand ils sont revenus d'Amérique du Nord avec trois manches restantes en Grande-Bretagne, en Belgique et en Italie, Malherbe, Geboers et Jobe étaient dans une bataille aux points serrés tandis que Thorpe, distancé par ses rivaux après un double DNF au Canada était en feu pour son GP à domicile à Hawkstone Park. L'Anglais a finalement remporté les deux manches tandis que Jobe se remettait de ses chutes au début de chaque manche pour terminer la journée en troisième position, mais ceux qui étaient présents et des millions de passionnés du monde entier se souviendront toujours de la journée pour l'incroyable saut de Jobe alors qu'il était à la bagarre avec son compatriote belge, Malherbe, à la sortie du bac à sable lors de la deuxième manche pour confirmer le podium qui avait paru si loin en début de course.

"Hawkstone Park en 1984 a été une course vraiment mémorable pour moi. En 1983, alors que je roulais encore sur les 250 GP, nous avions aussi une manche à Hawkstone Park et déjà cette année-là, je pensais essayer de sauter cet énorme saut. Mais je menais le championnat donc je ne voulais pas prendre de risques et je ne l'ai pas sauté… mais je voulais tellement le faire un jour. J'ai fini par gagner le championnat 250cc cette année-là et quand je suis passé à la catégorie 500cc et j'ai entendu que nous allions rouler à Hawkstone Park, je savais que je ferais le saut. J'y ai pensé toute l'année, jusqu'au jour de notre arrivée sur la piste le week-end de course. 

C'était un si grand saut mais je savais que c'était possible. Ce n'était pas un saut que vous pouviez simplement essayer de réaliser, l'appel était rond et ce n'était pas raide donc ça n'allait pas être facile, mais je savais que ça pouvait partir. Pendant l'entraînement du samedi à chaque tour, j'y pensais, j'entrais très fort et je me préparais à le sauter, mais au dernier moment je freinais et je ne tentais pas. 

Quand je suis arrivé au saut dans le dernier tour des essais, je me suis arrêté avant le saut; les spectateurs savaient que je voulais le faire et ils ont commencé à applaudir, à applaudir et à crier «Jobe, Jobe, Jobe». J'ai décidé que je devais le faire, et je l'ai fait, la foule s'est déchaînée", a révélé le Belge après le week-end.

"Dimanche, pendant l'échauffement, Eric Geboers m'a suivi pendant le saut et il a essayé de le faire aussi mais il s'est cassé la jambe; il ne l'a même pas cassé dans le crash, c'était juste l'impact parce que c'était un saut énorme. J'ai chuté dans les deux manches au départ et j'ai dépassé tant de coureurs sur ce saut. Je n’ai pas gagné mais j’ai passé le saut de Hawkstone Park et en particulier tout le monde se souvient que j’ai sauté par-dessus mon bon ami et rival Andre Malherbe."

Dave Thorpe, le vainqueur du GP, avait également de bons souvenirs de cette course et surtout de l'obstacle légendaire, qui n'avait jamais été conçu comme un saut "Si jamais vous voyez les photos de cette course à Hawkstone, il y avait juste des milliers de personnes à cette partie de la piste. Personne ne s'attendait à ce que je gagne ce jour-là, d'autant plus que Georges, Eric et André étaient tous de si bons pilotes de sable mais je l'ai fait. J'ai gagné, mais c'était le jour de l'image emblématique de Georges sautant par-dessus André. J'ai été le plus rapide à chaque séance, mais je n'ai pas tenté le double saut en course. Quand je suis revenu dans le paddock de chaque session, tout le monde parlait de Georges sautant le double et dans ma tête je me disais: "Je dois aussi sauter." Alors quand je suis revenu dans le dernier tour des essais, je suis sorti et je l'ai doublé. À mon insu, Eric y avait déjà cassé une jambe juste une minute plus tôt et, dès que je suis parti, j'ai réalisé: "Je n'ai pas assez de vitesse." 

Eric d'autre part a eu la même pensée parce qu'il ne l'avait pas sauté non plus. Il a essayé de le sauter mais a atterri un peu plus loin que moi et il s'est cassé la jambe. Mais j'étais trois secondes plus rapide que quiconque aux qualifications, alors je savais que je pouvais gagner. Et je savais que quiconque gagne à Hawkstone peut gagner n'importe où dans le monde parce que la piste est très exigeante et devient vraiment, vraiment difficile."

Dave a remporté également les deux derniers GP en Belgique et en Italie et l'année suivante il a décroché le premier des trois titres mondiaux. Georges Jobe, décédé tragiquement après une maladie en 2012, a culminé sa première saison dans la catégorie 500cc avec une médaille d'argent de la série après avoir enregistré trois victoires en GP et un total de huit podiums en GP pour Kawasaki, mais 1984 restera toujours dans les mémoires pour ce saut à Hawkstone Park sur son KX500.