PUB

5 minutes avec Ryan Dungey, un nouveau départ pour 2020 !

Ryan Dungey a annoncé la semaine dernière qu'il devenait copropriétaire de l'équipe satellite Geico Honda, une grande surprise pour le pilote qui avait terminé sa carrière sous le auvent Ktm. Josh Mosiman de Motocross Action Magazine est parti à la rencontre de la légende Dungey.

Quelle a été la motivation de devenir propriétaire de l'équipe Geico Honda?
Après la compétition, je ne savais pas vraiment quoi faire dans le futur. Cela ne veut pas dire que je n'étais pas le bienvenu, mais après avoir couru, j'ai pris une petite pause, pour me poser des questions difficiles comme: «Qu'est-ce qui me motive?» «Quels sont mes intérêts?» «Qu'est-ce que j'aime?» «Qu'est-ce qui est le mieux pour ma famille?» Il y a beaucoup de questions qui entrent en jeu, mais finalement pense qu'il était important de m'appliquer à de nouveaux défis. Il était très important pour moi de m'assurer que je n'étais pas complaisant et que j'essayais des choses différentes.

Comment ton expérience a fait la transition de pilote à propriétaire d'une équipe professionnelle?
Pour être honnête, il n'y avait pas beaucoup de choses qui m’intéressaient vraiment, j'attendais en quelque sorte la bonne occasion. Cet accord avec Factory Connection Racing n'était pas la première opportunité qui se soit présentée, mais quand elle est arrivée, j'ai pensé que ça pourrait être vraiment bon d'avoir sa propre équipe et de pouvoir transmettre mon savoir à la prochaine génération. Je pense que la croissance et la progression en tant qu'humain sont bonnes pour tous. Comme tout le monde, vous voulez être mis au défi et être impliqué dans des choses qui vous intéressent. Cela vous aide à exprimer qui vous êtes.

Course ou entreprise?
Bien sûr, je suis intéressé par la course, mais je suis également très intéressé par les affaires, donc je suis heureux que cette opportunité apporte également l'aspect commercial. Je suis ravi d’apprendre et de grandir dans ce domaine et j’ai de très bonnes personnes pour me guider à travers cela. Il y avait beaucoup de bonnes choses qui m'ont aidé à cocher les cases. Plus le temps passait, plus cela me restait à l'esprit. Je fais très attention lorsque je prends des décisions, je n'aime pas sauter directement sur l'occasion. Je suis heureux d'avoir l'opportunité avec Factory Connection Racing, c'est une équipe qui a beaucoup de succès avec un beau palmarès. C'est vraiment excitant de pouvoir en faire partie. J'espère que nous pourrons continuer à contribuer à ce succès. J'espère y contribuer si je le peux.

Vas-tu tester les motos pour l'équipe maintenant?
Non, être pilote d'essai n'est pas quelque chose que je cherche à faire. Je crois vraiment qu'il y a beaucoup de bons pilotes dans notre équipe, en particulier du côté 450, qui ont une bonne sensation pour la moto. Christian Craig a fait beaucoup de tests pour l'équipe et il a vraiment aidé a développer les motos. Il est important que les pilotes aient une bonne sensation. Je vais essayer la CRF250 et la CRF450 pour avoir une idée et les vérifier. Cela fait un moment que je n'ai pas utilisé une autre marque, ce sera donc intéressant. Mais bien sûr, s'il y a quelque chose qui me chagrine sur la moto, je donnerai un petit retour si je le peux. Mais je dois m'assurer que je suis en assez bonne forme pour ça.

Tu connais les pilotes de l'équipe Geico?
Oui il y a des pilotes que je connais et avec qui j'ai de bonnes relations. Jeremy Martin et moi ça remonte évidemment à l'époque des amateurs. Nous avons grandi en roulant ensemble dans le Minnesota. Il y a d'autres pilotes que j’ai connus ainsi que les mécaniciens et le personnel, quelques-uns que je connaissais avant.

Comment ça va se passer pour toi au cours des prochains mois? 
Pour l'instant, il s'agira d'apprendre à connaître tout le monde et de passer du temps avec eux. Ce ne sera pas des interactions quotidiennes. Je serai sur un maximum de courses et évidemment le téléphone est toujours là et je suis disponible pour parler. J'ai l'impression que notre équipe a une très bonne structure, il y a beaucoup de bons retours et il y a beaucoup de conversations. Le simple fait d'avoir une bonne communication va être important. Il est également très important que nous ayons une structure de personnel solide et des personnes en place pour nous assurer que nous tenons le coup afin de donner aux pilotes les meilleures chances de performer à leur plein potentiel.