PUB

Nathan Watson "Les choses étaient beaucoup plus imprévisibles aujourd'hui"

La cinquième manche du CFS, Championnat de France des Sables, a vu les concurrents se rendre sur le littoral de Hossegor. Une combinaison de conditions météorologiques instables et de marées hautes a assuré des conditions difficiles pour tous, les organisateurs de l'événement modifiant et raccourcissant radicalement la disposition du parcours d'origine pour garantir la poursuite des courses.

Arrivé à la cinquième manche confiant après sa victoire le week-end dernier, le leader du championnat, Nathan Watson, avait pour objectif de remporter sa troisième victoire consécutive. Frustrant, un crash dans le premier virage a immédiatement freiné les envies du Britannique.

En terminant le tour d'ouverture de la course de deux heures en 38e position, il était clair que Nathan avait beaucoup de travail à faire pour maintenir sa série de victoires. En mode remontada, le Britannique a terminé le deuxième tour dans le top 15. Visiblement l'un des pilotes les plus rapides sur une piste très fréquentée. Il terminera finalement à la deuxième place après un petit accrochage avec un pilote alors qu'il était à la bagarre pour s'emparer de la victoire.

Nathan Watson "Dans une course difficile, je vais prendre la deuxième place aujourd'hui et garder ma plaque rouge de leader. En entrant dans cette course après deux victoires, je voulais vraiment garder cet élan, mais malheureusement, cela ne s'est pas produit. Avec les conditions météorologiques et les organisateurs devant changer de piste à cause des marées hautes, les choses étaient beaucoup plus imprévisibles aujourd'hui qu'elles ne le sont habituellement. J'ai pris un bon départ, mais quand Camille a chuté dans le premier virage, je suis tombé sur lui et je suis tombé aussi. Avec la piste étroite, venir de l'arrière du peloton n'était pas l'idéal. J'ai bien récupéré pour mener brièvement la course avant de m'accrocher avec un pilote et j'ai perdu plus de temps, donc les chances de victoire se sont éloignées. Mais avec la plaque rouge toujours entre mes mains, je vais travailler sur plusieurs points pendant les vacances de Noël et chercher à revenir sur la plus haute marche du podium la prochaine fois."