PUB

Austin Forkner revient sur le SX de St.Louis, ses blessures et ses erreurs

À St.Louis, le pilote Monster Energy Pro Circuit Kawasaki, Austin Forkner a remporté sa première course de la saison 2020 de Supercross à Saint-Louis. Le natif du Missouri s'empare par la même occasion de la deuxième place du championnat.

Une première victoire en 2020 et en plus à domicile! 
Oui, c'est ma course. Je suis originaire de cette région, donc c'était une course que je souhaitais gagner. J'ai roulé une fois ici et j'avais mené une grande partie de la course mais malheureusement pas de victoire, alors j'étais vraiment heureux ce week-end. C'était la deuxième course du championnat 2020, donc je suis heureux de rebondir après Anaheim1, car ce n'était pas la plus grande course, donc je suis heureux.

Tu es sorti en tête et tu as réussi à gérer la course jusqu'à la victoire, pas trop difficile?
C'est une bonne sensation et cela montre que les départs sont importants. Je savais que les départs sur la piste de St.Louis allaient être importants. J'avais un petit écart décent, et chaque fois que vous arrivez à cette position, vous commencez à réfléchir un peu, et c'est ce que j'ai commencé à faire à mi-course. J'ai commencé à trop y penser, d'autant plus que le week-end dernier n'était pas la plus belle course. Je me suis dit "ne refais pas l'erreur du week-end dernier". J'étais un peu sous pression, mais j'ai réussi à me relâcher vers la fin. C'est ce qu'il faut faire lorsque tu fais le holeshot et que tu mènes la course, il ne faut pas trop réfléchir.

Tu étais vraiment fort en 2019, mais pouvons nous dire que tu es le mec à battre cette année?
Oui, c'est bien d'être là parce que c'est maintenant ma quatrième année en tant que pro. La saison 2019 a été ma première année ou j'ai dominé en tant que pro, et où je pensais que je devrais être depuis que je suis passé de pilote amateur à pro. C'était aussi ce que l'équipe pensait. C'était donc bien d'y arriver l'année dernière. J'étais plus dominant l'an dernier que ce à quoi je m'attendais, ou que quiconque s'y attendait. Ce fut définitivement une année de percée et au-dessus de mes attentes. Évidemment, ça va être difficile de surmonter cela, mais je vais faire tout ce que je peux pour y parvenir. Dans l'ensemble, l'année dernière a été une bonne année pour savoir que je peux être champion et je pense pouvoir le faire en 2020.

Tu as été écarté pendant une saison, tu penses que cela a ralenti ta carrière ? 
Oui, dans ce sport, ça craint de perdre une année. C'était toute la série outdoor, et les deux ou trois dernières manches de Supercross. Mais presque tous les professionnels sont passé par la, chaque fois que vous vous faites une épaule, un genou ou quelque chose comme ça, tu as besoin de repos pour récupérer. Ça craint quand il faut prendre si longtemps, mais c'est le jeu. Vous pourriez vous en inquiéter et probablement vous enfoncer en réfléchissant trop "Qu'en est-il du reste de ma carrière? Qu'en est-il de mon avenir en 450?" Mais quand vous faites cela, vous ne pensez pas à vous remettre en forme. Donc, j'ai juste essayé de me concentrer sur la rééducation de mon genou, en essayant de garder la confiance. J'ai essayé de maintenir le bon état d'esprit que j'avais l'année dernière et de poursuivre cette année.

Tu as eu l'impression d'avoir perdu beaucoup lors de ton retour sur le championnat à Anaheim1? 
J'ai commencé à A1 pas forcément très bien. Pendant les essais et même la Heat, j'étais un peu en retrait. C'était peut-être les nerfs ou de la nervosité. C'était évident pour ma première course après une longue absence, et j'étais nerveux tout au long de la journée. Mais après, je roulais bien. J'ai l'impression que j'aurais pu gagner cette course si je n'avais pas fait l'erreur. J'aurais bien aimé pouvoir terminer et gagner, mais c'était quand même une bonne course pour moi. Je me suis dit "hé, je suis encore présent."

Interview réalisé par Swapmotolive