PUB

Nathan Watson "Nous avons apporté quelques modifications à la moto pour permettre plus de puissance"

L'avant-dernière étape du CFS: Championnat de France des Sables a vu les concurrents se rendre dans le sud-ouest de la France, près de Bordeaux, pour la cinquième manche. Un mélange de plage de sable à grande vitesse et de dunes accidentées a assuré un test approfondi et exigeant pour tous à Grayan-et-L’Hopital. Une course de trois heures raccourcie à un peu plus de deux heures à cause de la montée de la marée.

Déçu de ne pas avoir remporté la victoire la dernière fois à Hossegor, Watson était déterminé à reprendre ses marques à Grayan-et-L'Hopital. Un parcours qu'il privilégie, le jeune pilote britannique n'a pas tardé à se positionner en tête du peloton. Auteur d'un top 5 dès le départ, il a propulsé sa KTM en tête dans le premier tour.

Confortablement installé à l'avant, il a donné le rythme, creusant un écart de plus d'une minute et 20 secondes sur ses rivaux alors que la course approchait de la fin. Cependant, ignorant que les organisateurs avaient réduit la distance de course de trois heures à un peu plus de deux en raison d'une marée montante, Watson a quand même effectué ses trois arrêts de carburant programmés. Sans risque de perdre la position, il a gagné avec près de 50 secondes.

Nathan Watson "Dans l'ensemble, j'ai eu une très belle course aujourd'hui. Au fur et à mesure des courses de plage, celle-ci s'est parfaitement déroulée. J'aime venir ici et j'aime le mélange de plage à grande vitesse ouverte et de sections accidentées dans la forêt environnante. Nous avons apporté quelques modifications à la moto pour permettre plus de puissance et de vitesse et cela m'a aidé à prendre un bon départ. J'étais dans le top 5, mais j'ai fait quelques dépassements rapides et j'ai attaqué pour prendre les commandes dans le premier tour. J'ai pu mener chaque tour et je me sentais à l'aise pour contrôler le rythme. Vers la fin, les organisateurs ont interrompu la course. J'aurais pu éviter un arrêt pour gagner du temps, mais j'avais déjà fait mes trois arrêts à ce moment-là, donc bien que j'ai perdu du temps, tout s'est bien passé. Cap maintenant vers la dernière, l'Enduropale du Touquet. Je me sens bien et j'y vais confiant et concentré pour défendre mon titre."