PUB

Josse Sallefranque "Face à la menace et aux mesures prises dans tous les pays il faut s’adapter"


L’actualité du moment met à la une le Coronavirus, dont l’impact sur la vie économique et sportive est indéniablement très fort. Comme toutes les activités sportives, le motocross voit son calendrier chamboulé avec un report de nombreuses épreuves à l’Automne.

Si la saison MXGP a débuté normalement avec les deux premiers GP en Grande Bretagne et aux Pays Bas, les épreuves à venir (Argentine, Espagne, Portugal) ont toutes été reportées et d’autres comme la France (prévue le 10 mai) pourrait elle aussi être impactée. C’est donc un calendrier très inhabituel que le team Honda France SR Motoblouz et ses pilotes ont maintenant en main, comme tous les autres teams, charge à eux de s’adapter avec une fin de saison programmée dans la seconde quinzaine de Novembre. « La situation n’est pas facile avec tous ces reports, mais face à la menace et aux mesures prises dans tous les pays il faut s’adapter. Les dix huit épreuves restant au calendrier sont donc décalées, ce qui est assez inhabituel puisque nous voyagerons encore en Octobre et Novembre. Les pilotes continuent à s’entrainer comme si le programme était normal, les mécaniciens continuent à travailler et Valentin profite de ce report pour se soigner après sa fracture de fatigue post Touquet. Nous devons continuer à travailler pour être fin prêts lorsque la saison reprendra en France comme en Mondial, ce qui bien évidemment entraîne des frais de fonctionnement comme en temps normal. L’objectif est bien sûr que Jeremy continue sur la lancée de son excellent GP des Pays Bas (5ème) et s’installe définitivement dans le top 10 mondial, et que Valentin entre à son tour dans le top quinze dès la reprise, » confie Josse Sallefranque impatient de voir ses troupes revenir dans les paddocks.