PUB

Les équipes de Kawasaki face au coronavirus

A aucun moment depuis les débuts du championnat du monde de Motocross en 1952, le sport n'a fait face à un scénario aussi dramatique avec l'annulation ou le report de tant d'événements dus au virus Covid-19.

En commun avec toutes les équipes impliquées dans les Championnats du Monde FIM de Motocross, les équipes Kawasaki ont dû adapter leur stratégie à ce défi et pour le moment les mécaniciens sont toujours dans les ateliers basés aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, deux pays où le confinement n'est pas appliqué pour le moment.

«Nos mécaniciens travaillent toujours à l'atelier», explique Nathalie Fase, manager du F&H Racing Team. «Bien sûr, nous prenons des mesures de précaution; nous nous éloignons les uns des autres, nous ne nous serrons pas la main, nous ne déjeunons pas en grands groupes, tout est soigneusement nettoyé tous les jours et les mains sont lavées un million de fois avec de l'eau, du savon et du gel. Heureusement, chacun a son propre espace de travail à bonne distance les uns des autres et nous essayons de nous occuper autant que possible, en utilisant notre temps de manière utile pour tester de nouvelles choses et aller de l'avant. »

La situation est similaire pour KRT et DRT car il y a encore beaucoup de travail à faire pour se préparer en prévision de la reprise du sport.

«Les mécaniciens sont toujours dans notre atelier pour tout préparer pour la reprise de la saison et, comme annoncé par la FIM, nous devrions maintenant recommencer les 6 et 7 juin en Russie. Nous devons garder tout le monde en sécurité, et comme la course se poursuivra sans interruption jusqu'à la fin novembre, nous savons que la pause hivernale habituelle pourrait être inexistante car nous devrons préparer la saison 2021 tout de suite après le dernier GP», a confirmé François Lemariey, le manager de Monster Energy KRT.

«Nous sommes tous au travail et occupés à rattraper notre retard et à préparer le retour à la compétition; comme nous ne sommes que deux mécaniciens et moi-même, nous pouvons toujours faire avec le temps supplémentaire », c'est ainsi que le propriétaire du DRT Steve Dixon a résumé la situation.

"Nous essayons de nous concentrer sur une tâche chaque jour pour développer un schéma de travail qui nous fera gagner du temps et nous rendra encore plus efficaces lorsque la course reprendra; nous faisons des choses pour lesquelles nous avons rarement eu le temps par le passé.C'est donc pour nous l'occasion de rattraper notre retard et d'attendre avec impatience le reste de l'année et également 2021 car il y aura une courte pré-saison à en juger le calendrier. "

La situation n'est bien sûr pas idéale pour les pilotes qui sont limités aux activités physiques car la plupart des pistes d'entraînement sont fermées en Europe, mais pour Romain Febvre, Roan van de Moosdijk et Todd Wilson, qui ont chacun fait face à des blessures, cette pause est une occasion de récupérer sans la pression de la course.

Romain et Roan poursuivent leur rééducation, tandis que Todd vient de subir une nouvelle opération à la main après s'être cassé des doigts aux Pays-Bas. Comme tous les participants aux Championnats du Monde FIM MXGP et MX2, les équipes et le personnel de Kawasaki ont été impressionnés par les efforts incessants de la FIM et du promoteur de la série Infront Moto Racing pour affronter la situation unique et préserver l'optimisme pour un calendrier mondial complet une fois le la crise actuelle terminée.

Pour toutes les équipes et les pilotes Kawasaki, que ce soit à l'avant-garde du MXGP et du MX2 ou dans les courses nationales et de club, ce sont des moments difficiles et nous devons tous adhérer aux directives du gouvernement et à l'environnement changeant. Notre sport fait partie de notre vie et nous espérons tous vaincre la situation actuelle et reprendre la course dès qu'il sera possible de le faire en toute sécurité.