PUB

Liam Everts et Kay De Wolf : Deux pilotes à surveiller

Deux pilotes à surveiller sur l'EMX250 et EMX125 sont Kay de Wolf, le pilote Rockstar Energy Husqvarna et Liam Everts du Team KTM Liamski. Tous les deux à peine âgés de 15 ans et tous deux clairement très, très talentueux. 

De Wolf n'est pas issu d'une famille de motocross, ce qui est bien sûr tout le contraire d'Everts, qui est le fils de Stefan Everts (10 fois champion du monde de motocross) et petit-fils de Harry Everts (quatre fois champion du monde de motocross), mais quels sont les points communs de ces deux adolescents? Être de jeunes garçons et de ne pas laisser le motocross emporter leur jeunesse.

"Je vais bien", a déclaré De Wolf. "Il suffit de construire des pistes de BMX à la maison et de faire des choses dans la maison. Je ne m'ennuyais pas vraiment pendant le confinement et je pouvais toujours m'entraîner physiquement avec l'équipe. J'ai apprécié le temps libre mais j'ai continué à travailler."

Quant à Everts, le pilote de l’équipe KTM Liamski a passé du temps à parcourir la propriété familiale et à obtenir les conseils de son célèbre père, mais aussi les cours, le confinement n’a pas été aussi calme pour l’adolescent belge.

"Le confinement s'est bien passé", a déclaré Everts. "Je peux rouler dans la forêt ici et m'occuper de l'entraînement physique. Je fais des cours à domicile, mais mes examens n’ont pas abouti et c’est dommage, mais nous passons au suivant."

De Wolf était plutôt content de voir le calendrier EMX sortir récemment et a hâte de reprendre en Lettonie lors du championnat EMX250.

"Nous commençons en Lettonie, puis nous allons en Italie à Mantoue et j'aime vraiment cette piste, je l'ai parcourue l'année dernière sur la 125cc, également en Espagne sur une nouvelle piste, et bien sûr trois fois Lommel, j'ai vraiment hâte d'être à Lommel."

En ce qui concerne la relation entre les deux, De Wolf apprécie la compagnie de ses amis belges et sait que, bien qu’ils viennent d’horizons différents, ils s'affronteront pendant de nombreuses années.

"Nous nous entendons bien, c'est mon ami."

Et pour Liam "Je roule et je m'amuse, je fais mes devoirs et je roule comme je le fais toute la semaine."

Ainsi, lorsque vous regardez le Grand Prix de Lettonie, gardez un œil sur les deux jeunes de 15 ans, une rivalité qui pourrait voir de nombreux fans belges et néerlandais crier pendant des années.