Antonio Cairoli "Je pensais à la victoire pour être honnête"

Le Grand Prix de Lettonie était la première des trois manches qui aura lieu sur la piste de Kegums en une semaine. Une petite quantité de public a été autorisée à pénétrer sur le site, le paddock MXGP respectant un protocole de sécurité strict afin de permettre la reprise des courses pour la première fois depuis début mars. Les conditions étaient chaudes, difficiles et trompeuses en raison de la base dure et du parcours accidenté. Pour la première fois en plus d'une décennie, le Grand Prix a fait des essais libres et chronométrés au lieu de la course qualificative puisque le championnat se limite à un format d'une journée.

Jeffrey Herlings est arrivé sur la grille à la 3e place après le chrono du matin avec sa KTM 450 SX-F. Le Néerlandais et leader du championnat n’a pas pu sortir de la grille avec les leaders dans l’une ou l’autre des deux courses et un glissement dans le premier virage serré et problématique signifiait qu’il devait brûler de l’énergie pour se battre à travers le peloton lors de la deuxième course. Herlings a pris deux 4e positions pour la 5e place au général de la journée et détient la plaque rouge avec quatre points d'avance sur Tim Gajser.

 Jorge Prado a bien roulé après seulement quatre semaines d’entraînement en raison d'une fracture de la clavicule. Il a obtenu la 8e et 7e place pour terminer 7e au classement général dans la catégorie MXGP. Tony Cairoli manquait également de chance avec ses départs. Deux affrontements avec Arnaud Tonus ont laissé le multiple champion du monde en retard. Dans la deuxième manche, il est parti dans les dernières positions avec un genou droit douloureux après le premier virage. Cairoli termine 7-17 pour la 13e place de la journée.

 Jeffrey Herlings "Aujourd'hui aurait pu être mieux. Quelques mauvais départs, et dans la première course, j'étais un peu trop lent au début. Je suis revenu de la dernière place à la 4e mais j'ai gaspillé trop d'énergie pour me diriger vers l'avant. Je ne suis certainement pas satisfait, mais nous allons recommencer à rouler maintenant et je sais quoi faire quand nous repartirons mercredi."

 

Tony Cairoli "La journée a été très difficile. Tout recommencer après cinq mois signifiait que ce serait difficile car nous ne connaissions pas le rythme de la course, mais je savais que je m'étais bien entraîné et que je pouvais faire bien. Le seul problème était mes départs et nous l'avons vu sur cette piste où il est difficile de traverser le peloton. Je me sentais vraiment bien, revenir 7e dans la première manche, j'étais content. J'étais déterminé à faire mieux dans la seconde et je pensais à la victoire pour être honnête. J'ai pris un meilleur départ mais j'ai encore eu du mal dans le premier virage et j'ai été frappé par un autre pilote. J'ai encore tordu mon genou. Je ne me sentais pas à 100% au début et je prenais les choses tranquillement mais j'ai fait une autre erreur et j'étais en dehors du top 30. Après cela, j'ai essayé de me regrouper et de revenir. Ce n'est pas le résultat que nous voulions mais j'ai vu beaucoup de monde avoir des ennuis sur cette première course. Nous paniquons pas trop mais nous voulons aller plus loin. Je veux revenir derrière la grille et prouver que je peux y arriver. C'est tellement important ces derniers temps d'être à l'avant au départ des manches. Nous devons travailler un peu plus dans cette direction."

Jorge Prado "Je suis très content. Je suis venu ici avec un mois d'entraînement, donc être 7e au général et être meilleur à chaque fois,  j'étais sur la bonne, je suis satisfait. J'ai contourné ma mauvaise qualification avec de bons départs. La piste était très dure et ils l'ont laissée cahoteuse par rapport aux courses européennes. C'était dur physiquement et je dois continuer à travailler dessus, mais dans l'ensemble, je me sentais assez bien. En termes de vitesse, je suis bon. J'ai juste besoin de continuer à m'améliorer."

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne