PUB

Gautier Paulin "Je vois que certains pilotes en MX2 touchent moins qu'un mécanicien"


Le pilote Monster Energy Yamaha Gautier Paulin a évoqué le rétrécissement des perspectives des pilotes au sommet du sport alors qu'il termine une carrière de treize ans sur le Championnat du Monde FIM de Motocross, dimanche dernier en Italie.

Le pilote de 30 ans a quitté le MXGP après le Grand Prix Garda Trentino et une carrière au cours de laquelle il a remporté des courses pour quatre constructeurs et mené l'Équipe de France à cinq victoires au Motocross des Nations. S'exprimant sur le site web RacerX, l'ancien pilote Kawasaki, HRC et Husqvarna était préoccupé par la condition des athlètes de la série, dont un nombre croissant doit maintenant trouver un sponsoring personnel pour financer leur place dans une équipe ou augmenter leur salaire.

"Le motocross n'est pas un sport très populaire mais les gens le savent quand il est mentionné. La plupart des pilotes commencent sur une petite moto tout terrain pour enfants. Nous voyons des pilotes de F1 faire du motocross et j'ai des amis qui font de la descente et ils pratiquent le MX. Par conséquent, le sport a besoin de pilotes. Maintenant, j'en vois qui paient pour rouler et avoir une moto d'usine! Je pense que c'est une blague", a-t-il déclaré à la publication américaine. "Ce n'est absolument pas juste. Ils ne paient pas dix mille euros, ils dépensent des centaines de milliers d'euros. Je ne pense pas que ce soit la bonne manière. Je vois que certains pilotes en MX2 touchent moins qu'un mécanicien."

La catégorie MXGP compte 25 OAT [équipes officiellement approuvées] avec divers degrés de soutien de la part des fabricants et six configurations «d'usine». Le championnat 2020 a sauvé les budgets de course de beaucoup, bien que l'état du paddock pour 2021 reste flou.

"En tant que sportif, vous avez besoin d'argent pour prendre soin de vous et vous préparer, que ce soit pour manger, voyager, s'entraîner. Appliquer la qualité à votre travail. Quand je vois le tournant du motocross, je pense que c'est très difficile. OK, le virus [Covid-19] a eu un effet, mais ce n'est pas seulement le virus. Toutes les équipes ici veulent être performantes et nous ne devons pas perdre cette priorité de notre vision. Je suis un peu désolé pour les gens qui paient pour voyager."

Paulin, qui a subi une fracture du dos en mai et a vu sa place dans la sélection Yamaha finalement prise par Glenn Coldenhoff, a peut-être fait référence en partie à l'équipe Monster Energy Kawasaki pour 2021. L'équipe usine a également vu Clement Desalle prendre sa retraite après cinq saisons sur la KX450F et conserve Romain Febvre mais pour l'instant ils n'ont pas confirmé de deuxième pilote alors que la période hivernale et les essais approchent à grands pas. Il y a des rumeurs selon lesquelles KRT pourrait aligner uniquement le Français en 2021, car leurs options pour un pilote qui pourrait faire une différence dans la catégorie reine semblent s'épuiser. Ivo Monticelli, évincé de l'équipe GasGas Standing Construct pour le nouveau duo, Pauls Jonass et Brian Bogers, a été lié à KRT, affaire à suivre...