PUB

Jeffrey Herlings "Je suis super heureux mais en même temps je me sens mal pour les deux autres gars"


Les nerfs étaient tendus pour les deux dernières courses d'une saison épique. À un moment donné, les trois pilotes Red Bull KTM étaient à la poursuite du championnat du monde 2021, mais les dernières courses de l'année ont vu Herlings dans une position privilégiée pour ramener la plaque d'or à l'équipe pour la première fois depuis 2018.

Lors des essais chronométrés, Herlings a pris sa position habituelle en haut des écrans de chronométrage et a dûment enregistré sa 13e pole position sur les 17 manches qu'il a disputées. Dans la première manche, il s'est frayé un chemin vers l'avant, dépassant le tireur d'élite Jorge Prado, puis a résisté à une pression sur les bras pour maintenir un écart sur la principale menace Romain Febvre. Sa quatorzième victoire de l'année signifiait qu'il était à égalité de points avec Febvre et a créé une fusillade directe dans la deuxième manche pour le championnat du monde. Herlings réitère l'exploit et une chute de Febvre lui permet d'avoir une petite marge sur son rival et sur celui de Tim Gajser qui termine deuxième en piste mais termine la journée 3e du championnat.

 Le MXGP 2021 comprenait 18 manches et 36 manches dans 11 pays. Red Bull KTM a remporté 12 Grands Prix, 22 courses et 24 podiums entre ses trois athlètes sur la KTM 450 SX-F. Avec 13 pole positions, Herlings en comptait 11 de plus que le pilote le plus proche.

 Jeffrey Herlings "Je suis super heureux mais en même temps je me sens mal pour les deux autres gars. Je tiens à les remercier tous les deux pour cet excellent championnat. Ma circonscription était terrible aujourd'hui! Lors de la première manche, j'avais tellement peur de tomber que je roulais très serré et j'ai eu des douleurs aux bras. C'était vraiment mauvais mais j'ai quand même réussi à gagner. Après quatre-cinq tours dans la deuxième manche, Romain a chuté et cela m'a donné quelques secondes mais en même temps je ne voulais pas être à fond et faire une erreur. Je suis resté dans ma zone de confort et je réfléchissais, je réfléchissais. Tim s'est un peu rapproché mais j'ai juste continué à faire mon truc et je n'ai pas regardé en arrière. Je suis passé en mode entraînement. Je suis très heureux d'y être parvenu et de réaliser le doublé aujourd'hui - même si mon pilotage est nul - c'est vraiment bien. Ce n'était pas un championnat facile. Nous avons tous les trois continué à attaquer jusqu'à la dernière course."