PUB

24MX Tour 2022 : Castelnau-de-Lévis (81) – Evans en mode Grand-Prix en MX1, Goupillon poursuit sur sa lancée en MX2


Le soleil et la chaleur ont été au rendez-vous des quatrièmes épreuves des Championnats de France motocross Elite et Junior disputées ce jour sur le terrain de Castelnau-de-Lévis. Des conditions parfaites pour les pilotes, les suiveurs mais également le public venu en nombre. Pour leur septième réception consécutive du 24MX Tour, les équipes de l’AGS Puech-Rampant ont mis les bouchées doubles, la piste séchant fortement et rapidement. Cette quatrième épreuve a confronté les pilotes à des conditions une nouvelle fois différentes de ce qu’ils avaient rencontré jusqu’à présent. L’intérêt sportif de ce 24MX Tour n’en a été que renforcé avec des manches très disputées et spectaculaires !


 Doublé de Mitchell Evans en MX1

Invité de dernière minute, l’Australien Mitchell Evans (Honda HRC) remporte les deux manches de la journée sans trembler. L’officiel Honda est venu rouler sur le 24MX Tour pour reprendre du rythme suite à son opération au poignet. Il a vraiment semblé être dans la gestion, s’imposant dans les deux courses avec de faibles écarts. Son premier départ a été excellent puisqu’il s’est porté en tête dès le second virage. Il a rapidement creusé un léger écart qu’il a maintenu toute la manche. Lors de l’ultime départ, il est parti dans le Top 5 mais à réussi à revenir deuxième derrière Guillod (Hostettler Yamaha) après moins d’un demi tour. Haussant le rythme, il est parvenu à passer le Suisse dans la deuxième boucle. Leader toute la course, il a été mis sous pression par Potisek dans les ultimes minutes mais a remis un peu de gaz pour s’imposer.

Dans cette catégorie des 450 cc, les deux manches ont été très disputées. Au final, trois pilotes terminent à égalité de point. A la faveur de sa deuxième position en manche deux, Milko Potisek prend le meilleur sur Guillod et Desprey (GSM Dafy Michelin Yamaha). Le leader du Championnat montre qu’il est vraiment en pleine bourre cette année. Il aurait pu espérer mieux mais un mauvais départ l’a contraint à cravacher pour revenir en première manche. Quatrième après une dizaine de minutes, il est parvenu à se défaire de Desprey, mais s’est retrouvé bloqué dans une ornière derrière Paturel (Honda SR Motoblouz) qui avait calé. Desprey en a profité pour repasser et se classer deuxième. Paturel a rétrogradé dans le classement suite à une nouvelle erreur. Mais Potisek n’a pu conserver son Top 3 face à un Guillod ultra performant après un départ très moyen. A l’inverse, le Suisse est parti en tête de l’ultime course. S’il n’a pu résister qu’un tour à Evans, il n’a pas non plus été en mesure de contrer Potisek qui était le moins bien parti des quatre leaders. Le pilote Yamaha Drag’on Tek a mis cinq tours avant de disposer de Desprey, puis a croqué Guillod quelques boucles plus tard. C’est donc le Suisse qui monte sur le podium devant Maxime Desprey qui a montré du mieux dans le Tarn mais reste encore un ton en dessous de ses rivaux. Grégory Aranda (Tech32 KTM 6-5) réalise deux courses sérieuses et rentre dans le Top 5 devant un Brice Maylin (Husqvarna 8-6) qui signe un excellent début de première manche et un Benoit Paturel (7-7) qui manque toujours de ryhtme suite à ses blessures.


 Goupillon et Rubini roues dans roues en MX2.

Pierre Goupillon (WID Motorsports KTM) renoue avec le succès en 250 cc après ses mésaventures de Romagné. Le Breton a été mis à rude épreuve mais a réussi à prendre le meilleur sur le pilote de GP Stephen Rubini. Les deux pilotes terminent à égalité de points, Goupillon s’imposant au bénéfice de sa victoire en seconde manche. Un succès construit dès la sortie de grille où il s’est porté en tête au premier virage devant Prugnières et Teillet (737 Performance Gas Gas Oxmoto). Alors quatrième, Rubini n’a pu vraiment inquiéter le vainqueur du jour dans cette manche. A l’inverse, lors du premier opus, c’était le pilote Honda SR Motoblouz qui était parti devant. Très véloce et à l’attaque dans les premiers tours de piste, Goupillon était alors parti à la faute et avait concédé pas mal de terrain. Impossible dès lors pour le Breton d’espérer mieux que la deuxième place. Après sa victoire inaugurale, Rubini a eu plus de mal en seconde. Quatrième au départ, il lui a fallu s’employer toute la première moitié de course pour se défaire de Prugnières puis de Teillet. Il a alors fait une grosse glissade lui faisant perdre toutes les positions durement acquises. Très énervé, il a mis du gros gaz pour repasser deuxième en fin de course.

Pour la troisième marche du podium, deux pilotes sont à nouveau à égalité. Valentin Teillet monte sur la boite au bénéfice d’une meilleure deuxième manche qu’il a terminé dans le Top 3 juste devant son rival du jour Quentin-Marc Prugnières. Il était mieux sorti de grille et a réussi à préserver son avantage toute la course. La première manche avait été inverse puisque c’était Prugnière qui était parti troisième et que les positions s’étaient rapidement figées sans que Teillet puisse inquiéter le jeune pilote 9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki. A domicile, Calvin Fonvieille (TMX Compétition KTM) n’a jamais été en mesure de rééditer son exploit de la semaine dernière, ni d’accrocher le podium. Cinquième des deux manches avec deux départs moyens, il n’a jamais pu accrocher le wagon des leaders. Il perd un peu de terrain en vue du Championnat mais reste néanmoins deuxième à 23 longueurs de Goupillon.


 Petit dans le dur, victoire de Russi en Junior.

Grâce à une belle victoire dans le Tarn, sa première en Junior, l’Italien Matheo Russi réalise une bonne opération au Championnat en profitant d’un weekend difficile du leader pour revenir à 21 points. Rapidement en action lors du premier départ juste derrière Toni Giorgessi (Gas Gas), il a commis une erreur dans le deuxième tour lui faisant perdre une position au profit de Mathis Valin. Très à l’aise sur cette piste sèche, le pilote Tech32 KTM est vite repassé mais Giorgessi avait pris trop d’avance pour pouvoir être rattrapé. Il se classe deuxième avant de réaliser un cavalier seul lors de la seconde course disputée en milieu d’après-midi. Vainqueur de la course matinale après une superbe envolée et en mettant du gros rythme, Toni Giorgessi n’a pu rééditer une aussi bonne sortie de grille par la suite. Septième au second passage sur la ligne, il se classe quatrième de la deuxième manche, ce qui lui permet de monter sur la deuxième marche du podium de l’épreuve.

Arnaud Colson (Pro Factory Gas Gas – 4-2) monte sur le podium pour la deuxième fois de l’année après avoir fait de la résistance ! En première manche, il a laissé dans sa roue le leader du Championnat Adrien Petit (Yamaha) de longues minutes avant que ce dernier ne trouve la faille pour le gain du Top3 dans l’avant dernier tour. La course suivante a été du même acabit. Rapidement troisième derrière Valin, il a poussé pour s’emparer de la deuxième position à mi-course, laissant ainsi le jeune pilote 737 Performance Gas Gas Oxmoto à la quatrième place du jour. Dommage pour Valin (5-3) qui a roulé aux avants-postes des deux courses mais a chuté en première manche alors qu’il était sous la pression de Colson et Petit. Le porteur de la plaque rouge Adrien Petit (3-7) n’a jamais trouvé le rythme sur une piste qu’il affectionne peu et sur laquelle il a rarement réussi. Après une première manche honorable malgré un départ raté, il a chuté à deux reprises lors de la deuxième course pour une septième place finale. Il conserve néanmoins une confortable avance au Championnat.


Prochain rendez-vous

Les protagonistes du 24MX Tour vont pouvoir souffler durant trois semaines avant de lancer le sprint qui les amènera à Basly (14) pour la grande finale prévue mi juin. Trois épreuves restent à disputer, la première aura lieu le weekend des 7 et 8 mai en Moselle sur le terrain bien connu de Bitche. L’UM Bitchoise retrouvera le 24MX Tour après deux ans d’absence. Les pilotes enchaîneront sur une épreuve le week-end suivant du côté Villars-sous-Ecot, dans le Doubs.

Communiqué FFM