PUB

24MX Tour : L’heure des finales à Basly (14)

Après six épreuves de très haut niveau, l’heure est venue d’écrire le dernier chapitre d’un 24MX Tour 2022 qui restera un très bon millésime. Pour cela, pilotes et équipes des Championnats de France Elite MX1, Elite MX2, Junior et Espoir se retrouveront dans le Calvados les 18 et 19 juin prochains. Cela faisait plusieurs années que le Basly Moto Club souhaitait accueillir cette prestigieuse compétition, voilà les équipes menées par Eric Flambard récompensées de leurs efforts. Il faut dire que d’importants travaux ont été réalisés tant sur la piste que sur les équipements pour la venue du 24MX Tour. Arnaud Aubin, pilote phare de la catégorie MX2 et membre actif du club, a apporté toute son expertise pour le bon déroulement de l’épreuve. Trois titres restent à décerner, les stars de la discipline sont au rendez-vous, le week-end s’annonce palpitant.

 

Le titre tend les bras à Potisek en MX1.

Avec 37 points d’avance sur le Suisse Valentin Guillod, le titre de la catégorie reine semble cette année promis à Milko Potisek (Yamaha Dragon’Tek). Alors qu’il a déjà été trois fois vice-champion de France, le Nordiste, multiple vainqueur de l’Enduropale du Touquet, a jusqu’à présent réalisé un championnat parfait. Ceci lui permet d’envisager cette ultime course très sereinement même, si en sport mécanique, rien n’est jamais acquis tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. D’autant que Guillod monte en puissance. Le pilote Hostettler Yamaha reste sur un doublé et compte bien saisir la moindre opportunité sur cette piste de terre végétale qui s’annonce plutôt souple avec peu de dénivelé. Il devra également défendre sa deuxième place au championnat face au double Champion de France en titre Maxime Desprey (GSM Dafy Michelin Yamaha). Après un 24MX Tour en deça de ses espérances, le Bourguignon tentera de finir par une victoire dans le Calvados. Comme toujours en 450 cc il faudra suivre de près Cédric Soubeyras (MM85 Husqvarna CBO), les coéquipiers Honda SR Motoblouz Benoit Paturel et Cyril Génot, ainsi que Nicolas Aubin (OB1 Motorsports Husqvarna), qui a longtemps été licencié au club et fera normalement son retour après sa blessure au bras. Mais l’attraction du week-end pourrait bien être Stephen Rubini (Honda SR Motoblouz). Le Champion de France MX2 2019, récemment sur le podium 250cc du GP de Maggiora, est engagé en MX1 à Basly. Ses premiers tours de roues en 450 cc en compétition seront à coups sûrs riches d’enseignements.

 

Goupillon déjà titré, Aubin dans son jardin en MX2.

Intouchable cette année encore, Pierre Goupillon (WID Motorsports KTM) est d’ores et déjà titré en 250 cc. Le Breton n’a pas fait dans la dentelle sur les six premières épreuves. Il compte marquer sa domination en empochant une nouvelle victoire et célébrer dignement son deuxième titre consécutif. La lutte pour le podium reste néanmoins très ouverte. Actuellement deuxième, Calvin Fonvieille (TMX compétition KTM) est sous la menace de Bogdan Krajewski (KTM), mais également d’Arnaud Aubin (OB1 Motorsports Husqvarna) qui pointe à 18 longueurs. Le Normand roulera à domicile, sur une piste qu’il connaît parfaitement. Devant son public, il semble en mesure de combler son retard bien qu’il n’ait pas son destin entre ses mains. Cette lutte sera arbitrée par plusieurs pilotes disputant les Championnats du Monde ou d’Europe 250 cc, qui n’ont donc pas pu se présenter sur toutes les épreuves. Parmi eux on retrouve Tom Guyon (VRT KTM Veritise) qui reste sur un Top 10 au dernier GP de France, et également le Suédois Tim Edberg (Riley Racing Yamaha). On retrouvera également le jeune Quentin-Marc Prugnières (9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki). Lui aussi reste sur de belles performances en Europe 250 cc pendant que Saad Soulimani performait du côté de Villars-sous-Ecot. A noter que le champion de Supercross Thomas Do (Honda) est engagé sur l’épreuve aux côtés des jeunes Xavier Cazal (VHR KTM) et du pilote de l’Equipe de France 125cc Marc-Antoine Rossi (Tech32 KTM).

 

Un fauteuil pour deux en Junior.

Un point seulement sépare Matheo Russi d’ Adrien Petit (Yamaha) en tête du Championnat Junior ! La lutte pour le titre s’annonce donc acharnée. L’excellent début de saison de Petit lui permet d’être encore devant mais force est de constater que la dynamique positive est du côté de Russi. L’Italien reste sur deux doublés ! Il a particulièrement impressonné lors de la dernière épreuve dans le Doubs au guidon de la KTM du team Tech32. Petit va avoir fort à faire. Si une place sur le podium lui est acquise, il ne saurait s’en contenter. Pour la troisième place du Championnat, Toni Giorgessi (GasGas) reste sous la menace de Mathis Valin (737 Performance GasGas Oxmoto). Le pilote de l’Equipe de France 125cc, Champion de France Espoir l’an dernier, monte clairement en puissance dans cette catégorie qu’il découvre. Il semble avoir les ressources pour aller chercher le podium face à un concurrent qui dispute lui sa dernière année en 125cc. Arnaud Colson (GasGas) tentera de son côté de concrétiser sa belle pointe de vitesse, tout comme Tom Brunet (VRT KTM Veritise) qui a été plus en retrait pour sa première saison en Junior.

 

Duel Faure Maindru en Espoir.

Les plus jeunes pilotes disputeront l’intégralité de leur épreuve samedi en ouverture de cette ultime étape du 24MX Tour 2022. Mano Faure (KTM) est actuellement solidement installé en tête du Championnat. Dix-sept points le séparent d’Amaury Maindru (KTM), ce qui va lui permettre de pouvoir gérer un minimum ses courses. Et ce d’autant qu’il reste sur de meilleures performances que son adversaire. Maindru est assuré de se classer au minimum deuxième du Championnat. Il pourra ainsi se livrer sans compter pour tenter de décrocher le titre. La pression va être grande sur les épaules de ces très jeunes pilotes avec peu d’expériences. Pour la troisième marche du podium, cinq points seulement séparent Basile Pigois (KTM) de Maho Simo (GasGas). Si Pigois mène la danse, Simo semble plus rapide sur le type de terrain proposé par le Basly Moto Club. Là aussi la bagarre promet d’être rude, avec Mateo Bernard (Husqvarna) et le Suisse Ryan Oppliger (KTM) en embuscade.