PUB

Enduro : En route vers la finale du championnat de France à Brioude (43)


Le Championnat de France d’Enduro 24MX 2022 entamera le week-end prochain sa dernière ligne droite avec une épreuve finale qui s’annonce riche en émotions. Au cœur de l’un des berceaux de l’enduro hexagonal, le Moto Club de Brioude aura la responsabilité d’écrire ce dernier chapitre et de célébrer les nouveaux champions de France. Habituée de ces grands rendez-vous, déjà organisées en 2018, 2012 ou encore 2008, l’équipe de bénévoles réunie autour de Daniel Veysseire, président du club, a préparé aux 350 pilotes inscrits un parcours qui arpentera de remarquables paysages mais qui, comme il est de tradition en Auvergne, exigera de rester concentré sur son pilotage.

Dix communes seront traversées, avec à chaque fois le même enthousiasme des collectivités à profiter de cette opportunité de dynamiser le territoire. Des infrastructures ont été construites avec les bénévoles (passerelles, …) pour la course et bien au-delà, de manière à ce que l’ évènement profite à tous. On s’attend a la venue de nombreux spectateurs, comme c’était le cas lors des précédentes organisations à Brioude, et ils ne devraient pas être déçus, tant la course réserve d’incertitudes, dans toutes les catégories.


Le profil du parcours :


Départ – Paddock A  – Brioude (GPS – 45°17’36.7″N 3°23’11.1″E )  


Spéciale 1 – Civeyrac – (GPS – 45°16’50.5″N 3°19’29.8″E ) Spéciale banderolée mixte avec du dénivelé


Spéciale 2 – Verneuges   (GPS – 45°13’57.2″N 3°17’43.8″E ) : Spéciale typée ligne


CH1 – Le Sabatoux (GPS – 45°14’35.4″N 3°19’39.8″E ) 


Spéciale 3 – Onnac (GPS – 45°15’15.9″N 3°20’21.9″E) : Spéciale banderolée


CH2 – Retour Paddock


3 tours pour les pilotes Elite, 2 tours pour les nationaux.


Elites :

Chez les E1, le favori pour la course au titre reste sans conteste le pilote B2R-Fantic Loïc Larrieu. Avec 10 points d’avance au provisoire, il lui faudra tout de même veiller à ne pas commettre une erreur qui permettrait à Till De Clercq, son adversaire le plus menaçant, de venir perturber ses plans. Le pilote du Dafy Enduro Team a remporté la dernière confrontation en signant un doublé à Boussac et n’entends pas s’arrêter là.  A la troisième place du général, Anthony Geslin, le basque du team Atomic Moto,ne sera pas présent au départ, blessé à un genou, mais conservera sa place car il dispose de plus de quarante points d’avance sur Kilian Lunier.

C’est une finale sous haute tension qui nous attends dans la catégorie E2. Elle opposera deux pilotes qui sont au coude à coude depuis le début de la saison. Révélation de cette année, le pilote recruté par Sherco Zachary Pichon  n’en finit pas d’impressionner les observateurs par le peu de temps qu’il lui a fallu pour atteindre les sommets en Enduro. Il a signé trois victoires de journée et n’a jamais quitté le podium. Il ne mène cependant pas la danse puisque c’est Hugo Blanjoue qui est leader au provisoire. Avec une victoire de moins au compteur, le pilote Elite Moto 15 pointe tout de même en tête, une longueur seulement devant Pichon. On peut s’attendre à du gros spectacle. 

La catégorie E3 voit la domination d’un pilote a qui tout sourit cette année. Le breton de l’écurie Sherco Academy Léo Le Quéré a dominé presque sans partage cette saison. Il a cédé une seule victoire à Antoine Basset (Atomic Moto), sur ses terres à Privas, et a gagné tout le reste. Il dispose de fait d’une belle avance sur ses adversaires, un matelas de 18 points sur Basset qui ,blessé, ne pourra malheureusement pas défendre ses chances, et de 21 points sur Luc Fargier (OxMoto Beta) De quoi lui permettre d’envisager un titre de champion de France dès le samedi. Attention cependant, on connaît la vitesse de Fargier, capable d’un exploit, et on imagine la motivation des autres animateurs de cette catégorie pour briller lors de cet ultime rendez-vous.  


JUNIOR

Autre sociétaire de la Sherco Academy à laquelle il est fidèle depuis de nombreuses années, Thibault Giraudon prendra le départ à Brioude, avec une voie royale vers un potentiel titre de champion de France Junior E1. Il a plus de vingt points d’avance sur Léo Joyon (Atomic moto) second, et devra donc tout faire pour rester concentré et éviter le faux-pas. D’autant que là encore, Joyon, Florian Baratange (Dafy Enduro Team) ou encore Maxime et Clément Clauzier (Bonneton-2-Roues-Fantic) seront tous à l’affût d’une bonne place sur le podium. 

En junior E2, il ne devrait pas y avoir non plus de très gros suspens. Yann Dupic (Elite Moto 15- KTM) va devoir transformer l’essai.  Après une saison qui a été exceptionnelle et dans laquelle il a tout gagné, il ne lui reste plus qu’un chapitre à écrire. Avec 22 points d’avance sur Mathis Juillard (X-Centric Raw Motorsports TM), il a toutes les cartes en main.

Tout est à refaire en revanche pour Kilian Irigoyen (Atomic Moto). Le basque qui menait la catégorie Junior E3 avant l’épreuve de Boussac y a connu un incident mécanique le samedi qui lui a couté très cher, le contraignant à l’abandon. Il s’élancera sur cette finale en tête du provisoire, mais à égalité de points avec Adrien Marchini (Sherco Academy) 


Féminine

La catégorie féminine a été le théâtre de nombreux rebondissements cette saison. Et à l’aube de l’ultime round, c’est Marine Lemoine (DSN Motos-Sherco Academy) qui occupe la tête du classement provisoire, malgré son absence entre les banderoles de la première course de la saison. Elle devra cependant rester prudente si elle veut aller chercher la couronne car elle ne compte qu’un seul point d’avance sur Justine Geisler, seconde, et 4 sur Andrea Degiovanni. D’autant qu’une pilote viendra très probablement jouer les trouble-fêtes. La brivadoise Justine Martel (Elite Moto 15 – KTM), championne de France en titre et malheureusement écartée de la compétition quelques mois à cause d’une blessure, a fait un retour remarqué avec l’ Equipe de France lors des récents ISDE, et se battra à Brioude, où elle est licenciée, pour la gagne. 

On vous donne rendez-vous dès vendredi soir pour vivre ensemble l’épilogue de ce passionnant Championnat de France d’ enduro 2022. Ne manquez rien de la course en vous connectant sur le live et sur la page Facebook Enduro France.