PUB

Marvin Musquin "Ils m'ont appelé et m'ont dit qu'ils voulaient que je roule en 250"


Marvin Musquin débrief de sa pige dans la catégorie 250 lors de la finale du championnat outdoor de motocross le week-end dernier à Pala, et sa préparation pour le motocross des nations, le pilote KTM défendra les couleurs de la France dans la catégorie 250.


Marvin Musquin en catégorie 250 ! Je pense que c'était cool. Comment te sentais-tu?

[Rires] Je pense que j'ai fait ce que j'ai pu ! Cinq jours sur la moto et quelques jours en vélo.


Il n'y avait donc pas grand chose !

Non, je suis sorti de mon canapé ! [Rires] Mais c'était un excellent entraînement et c'est ce que DV voulait que je fasse pour le Motocross des Nations. J'étais en vacances en France, et j'ai reçu l'appel. Je pense que c'était le 15 août et ils m'ont appelé et m'ont demandé de participer au Motocross des Nations. Je suis arrivé en Californie le 22 et j'ai commencé à rouler. Ensuite, j'ai couru à Pala et j'ai encore quelques semaines pour préparer le Motocross des Nations!


Vous avez pris un bon départ dans la première manche, donc cela a probablement aidé. Je suppose que la deuxième manche, pas autant d'énergie que vous l'auriez souhaité!

Oui. Et je pense que tout est une question de physique. La force n'y était pas. Le cardio était correct, j'ai essayé de faire quelques balades à vélo et quelques séances de course à pied pendant que j'étais en France, mais rien ne vaut le cyclisme et l'entraînement. Mais je ne peux pas me plaindre, j'ai pris la décision de courir Pala ! [Rires] Rouler troisième dans la première manche était génial mais oui, je peux certainement être meilleur.


Quels sont tes impressions en ce qui concerne ton retour en 250?

Sur la piste d'entraînement, c'est amusant, mais la course de Pala était différente. J'ai beaucoup à apprendre et à améliorer avant le Motocross des Nations.


Quand ils ont abordé le sujet de la catégorie MX2, tu étais partant tout de suite ou il a fallu quelques jours de réflexion ? Tu préférais une place en 450?

Il y a peut-être un mois ou deux, ils m'ont appelé. C'est ce qu'ils font, ils veulent appeler tous les coureurs français. Je leur ai dit que je ne roulais pas en motocross, alors pourquoi irais-je faire le Motocross des Nations sur la 450? Ensuite, ils m'ont appelé et m'ont dit qu'ils voulaient que je roule en 250. J'étais comme 'Peut-être, laissez-moi y réfléchir.' J'ai dit oui. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. [Rires] Non, je plaisante, mais ça va certainement être difficile, et nous avons du temps pour nous préparer.


C'est plutôt chouette de t'avoir dans la catégorie 250. Tu as déjà roulé avec les jeunes de la catégorie? Nous pensions peut-être RJ Hampshire. C'est peut-être le seul gars de cette catégorie que tu as affronté?

Ouais, à l'époque, c'est ça. Tu as raison. Alors un mec comme Haiden Deegan, j'ai le double de son âge, presque, peut-être pas le double mais proche.