PUB

Roger De Coster dirige l'équipe américaine du MXoN depuis plus de 40 ans


Il faut remonter jusqu'en 1981 sur le circuit de Lommel. L'équipe américaine a montré pour la première fois aux pilotes du Grand Prix qu'ils étaient assez bons pour remporter un Monster Energy FIM Motocross des Nations. Roger De Coster voulait envoyer une équipe en Belgique et a sélectionné les pilotes de son équipe Factory Honda Johnny O'Mara, Danny Laporte, Chuck Sun, Donnie Hansen et David Bailey.

Avec le soutien total de Honda America, la jeune équipe est arrivée tôt en Belgique et il y avait un sentiment de confiance que cette jeune formation américaine en avait assez pour attaquer les spécialistes belges du sable.

"Notre équipe est allée en Europe très tôt", se souvient De Coster. "Nous sommes allés sur des terrains de sable et avons pratiqué, pratiqué et pratiqué. Nous avons eu beaucoup de problèmes de moteur au départ parce que nous n'avions aucune expérience de pilotage sur ce type de sable aux États-Unis. Mais nous nous sommes frayé un chemin et à Lommel, nous étions prêts.

Bien que l'équipe américaine ait eu des problèmes mécaniques, De Coster a estimé que les machines Honda de la saison 1981 étaient spéciales et qu'avec un peu de travail supplémentaire, il pouvait facilement donner un résultat à son équipe et offrir aux pilotes de Grand Prix la surprise de leur vie.

"Nous avons vu le potentiel des moteurs Honda et des membres de l'équipe pour cet événement. Cependant, nos garçons n'ont pas gagné à l'époque. Suzuki a fait gagner à Mark Barnett la catégorie 125 et le supercross. Et Kent Howerton sur Suzuki était fort dans la catégorie 250. Notre équipe était composée de Johnny O'Mara, Chuck Sun, Danny LaPorte et Donnie Hansen. Vers la fin de l'année, nos résultats ont commencé à s'améliorer. On s'est dit 'maintenant il faut aller aux Nations'".

De Coster, une légende belge du sport, n'était pas à l'aise d'amener une équipe qui battrait ses Belges bien-aimés, mais un travail est un travail, et il s'est donné à 100% pour amener le trophée Chamberlain en Amérique avec son équipe Honda.

"J'ai eu quelques problèmes avec moi-même dans une certaine mesure parce que c'était étrange de venir représenter les États-Unis. J'avais toujours essayé de gagner en tant que pilote pour la Belgique. Au Trophée des Nations, en tant que membre de l'équipe belge, j'ai fait partie de l'équipe gagnante pendant dix années consécutives. Nous avons également gagné six fois en catégorie open(500cc - Motocross des Nations)."

Plus de 40 ans plus tard, De Coster emmène l'équipe américaine à Redbud. Après une décennie où les Américains n'ont pas réussi à gagner, sa motivation reste la même qu'en 1981. Le seul objectif est de gagner, et qui sait, qui sait, cette année, le vétéran de longue date peut à nouveau partager le goût du champagne avec le Team USA.