PUB

5 minutes avec Shane McElrath, le nouveau coéquipier de Dylan Ferrandis !

Si on revient en arrière Shane McElrath a participé à exactement 117 épreuves de supercross et de motocross chez les professionnels au cours de ses sept années de carrière. Il a roulé pour Troy Lee et son équipe de course sur Honda et, plus tard, sur KTM.

À partir de 2020, Shane McElrath rejoint l'équipe Monster Energy / Star Racing Yamaha. McElrath en veut plus et pense que le changement pourrait bien être le déclencheur dont il a besoin pour remporter son premier titre AMA. Cet après-midi, nous avons discuté avec le pilote Yamaha âgé de 25 ans.

Shane, d'abord, est-ce que tu t'es rendu à la Monster Energy Cup pour regarder ou tout simplement passer du temps?
Shane McElrath: Non, je n’y suis pas allé cette année. Ma femme et moi avons décidé de rester ici et de profiter de notre week-end.

Tu as regardé l'épreuve à la télévision?
Oui.

Depuis ton canapé et devant ton écran de télévision, tu as pensé quoi de la course?
C'était assez fou. J'aime assister aux courses et regarder tout cela. Je suis simplement un fan de ce sport. J'étais un peu déçu de manquer la course, mais ça ne me dérangeait pas de la regarder de chez moi. C'était une très bonne course.

Tu as roulé avec Adam Cianciarulo toute l'année. Que penses-tu de sa performance à Las Vegas?
Oui, j'étais assez content pour lui. Je pense qu'il a très bien roulé. Il fait un bon début sur la 450. Je pense que c'était une bonne première course pour lui. De toute évidence, il y aura de plus en plus de gars dans la saison de supercross qui seront bons, mais il a montré sa vitesse et a montré de quoi il est capable. Ce sera sans doute un pilote sur qui il faudra compter. Ce n’est pas comme s’il était loin, loin! C’était cool de le voir faire aussi bien, il a bien performé.

Et le programme de Shane McElrath vient de subir un changement radical, n’est-ce pas?
Oui.


Comment le changement est-il survenu?
C'était vraiment quelque chose que ma femme et moi avons décidé. Nous sentions que nous avions besoin de changement. J'adore Troy et mon équipe et j'y suis depuis sept ans. C’était la chose la plus difficile que nous ayons eu à faire jusqu’à maintenant dans notre vie, mais comme je l’ai dit, nous avions simplement besoin de changements et nous avons pris cette décision.

Par le passé, d’autres pilotes m'ont dit que le changement pouvait être positif. Il me semble que tu prends un bon risque calculé. As-tu examiné l'équipe de près avant de prendre la décision?
Non, pas vraiment. J'ai parlé avec le personnel de l'équipe peut-être trois ou quatre fois. Nous parlions simplement de l'année prochaine et nous essayons simplement de régler des petites choses et nous avons parlé affaires. Je veux dire, j’ai en quelque sorte vu l’équipe de l’extérieur depuis plusieurs années. C’est un peu ce que j’ai dit à l’équipe dès le début. Je leur ai dit qu'ils n'étaient pas obligés de me vendre la moto, j'ai expliqué "Je vous vois sur les courses chaque week-end, vous n'êtes pas obligé de me dire que votre moto est bonne." Ouais, nous avions juste besoin d'un changement et la porte s'est ouverte, nous avons eu l'impression que ça allait être un bon ajustement. Et cela a été jusqu'à présent. Nous aimons vraiment l'équipe. Ils ont été très accommodants, il y a de quoi faire du bon travail. Nous sommes ravis d’être là où nous en sommes.

Tu es dans le top 5 à plusieurs reprises en 250SX West et en outdoor et tu as remporté de grandes courses à Anaheim et à Budds Creek. En regardant derrière toi, comment vois-tu ta saison 2019?
C'était vraiment difficile cette année. Nous avons eu quelques blessures, mais pour faire de bonnes courses en tant que pilotes, vous ne voulez pas finir à la deuxième place. C’est difficile d’accepter ces défaites, surtout si vous êtes un peu en retrait. Cela peut être vraiment décourageant. En même temps, j’ai toujours cru que je pouvais le faire, mais je n’ai pas réussi à le faire autant de fois que j’aurais dû le faire. Du point de vue des résultats, ce n’était pas forcément ma meilleure année, mais personnellement, j’ai eu l’impression que c’était ma plus grande année de croissance et c’est vraiment ce que nous en retirons pour passer dans cette nouvelle équipe. J'apprends constamment et j'essaye constamment d'être meilleur. Maintenant, avec toutes ces nouvelles opportunités, il me faut de la fraîcheur, c’est vraiment excitant d’aller sur la piste tous les jours pour régler la moto et essayer de réparer les mauvaises habitudes. 

Et même si tu changes d'équipe, tu roules toujours en 250cc pour 2020, tu connais déjà tes concurrents, il n'y a pas de gros changements?
Exactement. Comme vous l'avez dit, cela a été un grand changement, mais en même temps, ce n'est pas vraiment un changement pour lequel nous étions nerveux. Intégrer l'équipe Yamaha, cela ne semble pas vraiment être un grand changement. Néanmoins, en intégrant le nouveau team et en observant les progrès que nous réalisons, c’est comme si tout semblait fonctionner très bien dans l'ensemble.


Tu as quitté la Troy Lee Designs / Red Bull KTM 250 SX-F une moto que tu connaissais parfaitement. Jusqu'ici, comment tu te sens sur la Yamaha YZ250F?
J'aime cela. Je veux dire qu'il n'y a vraiment rien à redire. Chaque équipe a une bonne moto, mais je veux dire qu'il y a des équipes qui ont leurs propres petits détails qui les rendent superbes. Et la Yamaha est géniale à sa manière. Je ne suis pas monté sur un cadre en aluminium depuis longtemps, mais je sais combien l'équipe a réussi et je me suis dit "D'accord, certains prennent l'habitude, ça doit marcher." C'était probablement ma plus grande chose à venir. Je veux vraiment faire du bon travail cette année. Avec ce changement d’équipe, il y a eu beaucoup d’humilité dans ma vie. Je suis vraiment enthousiasmé par la situation actuelle et par les progrès que nous réalisons très rapidement. Je serai prêt à n'importe quoi. Je suis excité d'attaquer la saison. Le simple fait de côtoyer toute l'équipe a été formidable. Avec tous leurs pilotes, ils ont passé de très bonnes années en supercross et en outdoor ces deux dernières saisons. Lorsque nous sommes en compétition, nous les pourchassons. Je crois que je suis l’un des meilleurs de la catégorie 250, mais j’ai aussi beaucoup à apprendre de mes coéquipiers. J'arrive dans cette équipe en sachant qu'il doit y avoir quelque chose qui marche, parce que tous les gars de l'équipe Yamaha ont très bien réussi l'an dernier et qu'ils sont tous des pilotes différents et qu'ils ont tous un style différent. La seule chose qui est vraiment restée la même, c’est que j’ai amené mon mécanicien avec moi et que je porte les mêmes bottes. Tout le reste est différent, nouveau et frais et je comprends vraiment comment cette équipe fonctionne et comment les gars travaillent ensemble. Je veux être quelqu'un qui puisse demander des comptes à l'équipe et l'aider à grandir et, espérons-le, à gagner des championnats.

Bien sur, Shane. Dernière question: quel est ton programme pour 2020?
En réalité, je suis très exigeant envers moi-même. En cette période de préparation, nous avons déjà commencé à travailler sur certaines de mes faiblesses. Je crois que je peux gagner et que j’ai la capacité et le talent mais je n’ai pas encore vraiment rassemblé tous les éléments, et c’est pour l’instant sur quoi nous travaillons. Je compte vraiment gagner tous les week-ends et je sais que des choses se passent ici et là, mais mon objectif principal est d'être constant chaque week-end et je sais que si je le fais, j'ai de très bonnes chances de gagner le championnat. C’est vraiment mon objectif pour le supercross et l'outdoor. Je veux juste profiter de ce que j'ai et essayer d'être le meilleur et le plus efficace possible tout au long de l'année.