PUB

Ken Roczen explique ses entraînements pour être affûté !

Vous pensez que vous n'avez pas besoin d'être en forme pour être un pilote de motocross? La star allemande et vainqueur de la deuxième épreuve du championnat US de supercross le week-end dernier, Ken Roczen, brise le stéréotype avec ses entraînements intenses qui le prépare à ses courses.

Son entraînement du matin commence par une séance de roulage qui dure une heure, 50 à 60 tours de piste, ça lui permet de faire travailler le cardio pour la journée. Les novices dans la discipline ne réalisent pas toujours le niveau de condition physique requis pour faire du motocross, mais Roczen insiste "il y a beaucoup plus que de simplement s'asseoir sur une moto et rouler".

"Notre corps n'arrête jamais, nous sommes sans arrêt en mouvement [lors de chaque course]", dit-il. "Je vais avoir une fréquence cardiaque moyenne de probablement 180 pendant 20 minutes d'affilée."

Son entrainement du matin sur le circuit ne consiste pas à perfectionner ses compétences de pilotage, mais plutôt à développer suffisamment d'endurance et de force cardiovasculaires pour les longues saisons consécutives de supercross et de motocross.


"Je me suis contenté de rouler et de m'amuser quand j'étais enfant", raconte Roczen, qui a grandi en Allemagne. Il a remporté le championnat du monde FIM de motocross junior en 2007, il est devenu professionnel deux ans plus tard, à seulement 15 ans, puis a remporté le championnat du monde FIM de motocross 250cc en 2011. En 2013, il a roulé dans la catégorie AMA supercross 450cc, et un un an plus tard, il participait également au championnat Lucas Oil pro motocross 450cc.

Peter Park son entraîneur, qui avait auparavant travaillé avec le pilote Australien de motocross Chad Reed et le cycliste Lance Armstrong, a activement sollicité Roczen. Park pouvait voir de loin que Roczen était génétiquement doué, mais estimait qu'il avait besoin de meilleurs bases de fitness.

La plus grande opportunité d'améliorer la condition physique de Roczen se présente chaque automne. "Nous avons environ 30 à 35 courses par an", explique-t-il. Il bénéficie d'une courte pause après la fin du championnat de motocross à la fin de l'été et avant la Monster Energy Cup à la mi-octobre.


De longues séances sur la piste de supercross sont un moyen de développer la base de sa condition pour qu'il puisse traverser ces longues saisons, mais Park envoie également Roczen pour de longues randonnées sur route et en VTT. "Bien sûr, il existe des différences entre faire de la moto et du vélo, mais pédaler pendant trois heures à un rythme cardiaque plus bas est un bon moyen de construire une base de fitness et faire du vélo est une meilleure façon de défier l'équilibre et la coordination requis sur une moto que d'inventer des exercices de gym étranges." explique Ken Roczen.

Les entraînements en salle de gym impliquent souvent de travailler avec des poids, mais Ken se concentre davantage sur les mouvements et la stabilité plutôt que la force. L'entraîneur et le pilote discutent généralement du programme chaque jour, s'adaptant au besoin pour garder Roczen dans la zone idéale.