PUB

Comment prendre en charge un pilote qui chute sur la tête ou le dos?

Après les lourdes chutes de Brian Moreau il y a deux semaines à Tampa et Cooper Webb le week-end dernier à Arlington, l'équipe médicale de l'organisation du championnat US de supercross a été fortement critiqué pour la prise en charge des pilotes victimes de blessures au niveau du dos. Le Docteur Latune explique comment prendre en charge un pilote touché à la tête ou au dos.

"Apres la chute sur le crane sur le dos ou contre un arbre, ne pas déplacer votre collègue sauf si danger immédiat, ne pas chercher a enlever le casque, ne pas plier la tête en avant, si il faut vraiment le déplacer, le faire a plusieurs en maintenant la rectitude de l axe tête/cou/tronc en soutenant la tête, le tronc et le bassin avec une légère traction sur les chevilles (comme une planche ) car bien-sur tout mouvement de la tête au tronc ou du tronc au cou risque d'aggraver les lésions. 

Le mieux est de le laisser sur le dos, bien a plat, en vérifiant qu il respire en attendant les secours. Heureusement le diagnostic de simple entorse est le plus fréquent (ce sont les moyens d’union entre les vertèbres : ligaments, capsule articulaire, disque qui ont été abîmés). 

Les symptômes : douleurs du cou, contractures (torticolis), douleur a la mobilisation, parfois névralgies (douleur partant du cou se prolongeant dans le bras avant bras main avec parfois trouble de la sensibilité et de la force. 

Les Rayons X sont normales avec simple perte de la courbure physiologique parfois de coaptation articulaire sur les clichés dynamiques. Il existe deux tableaux, si signes neurologiques (nevralgies ) = entorse grave : consultation chez le spécialiste pour Scanner ou IRM pour voir si il y a une compression d'une racine nerveuse, traitement orthopédique (minerve) ou chirurgical (libération radiculaire ablation du disque, arthrodèse : soudure des 2 vertèbres entre elles )

Si pas de signes neurologiques = entorse bénigne : Traitement antalgique, anti-inflammatoire, myorelaxants. Collier cervical 4 à 6 semaines (abandon progressif au bout de la 4e semaine, la journée d’abord puis la nuit ). Pas de manipulation cervical avant rayons X et avis médical, mais kiné classique, statique d’abord, puis dynamique, après cicatrisation des lésions (4éme semaine environ)"