PUB

Des nouvelles du clan Red Bull KTM Factory après le MXGP Città di Faenza


Le circuit ensoleillé de Monte Coralli à Faenza a accueilli le deuxième Grand Prix en une semaine et le septième de la saison. Le parcours était pratiquement identique au tracé utilisé pour la manche italienne du dimanche précédent.

Jorge Prado s'est emparé de la tête de la course dans la première manche et a mené pendant 7 des 17 tours avant d'être dépassé par Jeremy Seewer. Prado est resté stable et a assuré la 2e place: son meilleur classement à ce jour dans la catégorie reine. Dans la deuxième manche, le champion du monde en titre MX2 a de nouveau utilisé la puissance de sa KTM 450 SX-F pour entrer dans le premier virage à l'avant du peloton. Il a adopté la même approche, cette fois derrière Tim Gajser et a pu soulever son premier trophée de vainqueur dans la catégorie reine grâce à un combiné 2-2. Prado a débouché le champagne sur le podium pour la deuxième fois cette saison après sa première apparition dans le top trois à Kegums en août. Il est désormais 7e au général.

 Tony Cairoli, un départ dans le top cinq a vu le multiple champion du monde (qui souffre toujours de son genou droit) terminer une solide première manche 4e. Cairoli a franchi la ligne d'arrivée à seulement deux secondes de Romain Febvre, 3e. Le vétéran s'est caché derrière Prado dans les premières secondes de la deuxième course. Cairoli a ensuite poursuivi et relégué Mitch Evans pour inscrire son 6e Top 3 de l'année en quatorze manches. Il a terminé son 250e Grand Prix (une carrière en championnat du monde FIM qui a débuté en 2003) avec la 4e place au général et n'était qu'à un point de la dernière marche du podium. Cairoli a gagné du terrain dans la course au championnat et pointe deuxième avec seulement 22 points de retard.

Jeffrey Herlings, le leader du championnat du monde MXGP a manqué le Grand Prix. Le Néerlandais s'est écrasé lors des essais libres lorsqu'il a atterri maladroitement sur le deuxième saut du parcours, prenant l'essentiel de l'impact sur le haut de son corps. Herlings a été emmené dans un hôpital voisin pour un IRM de la tête et du cou et pour examiner également une douleur à l'épaule. Le jeune homme de 25 ans (26 la semaine prochaine) était conscient et avait une sensation de satiété sur tout son corps. Le transfert dans une clinique de Bologne a été considéré comme une mesure de précaution et l'équipe attend plus d'informations. Herlings a toujours la plaque rouge.

Jorge Prado "Un podium en Lettonie était déjà une grande réussite pour moi. C'est tellement difficile de gagner parce que vous devez réunir deux bonnes manches et ces gars-là poussent fort. J’ai fait deux bons départs, puis deux erreurs, mais j’ai tout donné. J'avais fini après! Je suis très heureux. Malheureusement, se blesser fait partie du sport, mais j'aurais aimé que Jeffrey soit ici aujourd'hui en course et j'espère qu'il reviendra rapidement sur la moto."

Tony Cairoli "C'était difficile aujourd'hui. Mon objectif pour ces trois GP ici était de finir sur le podium à chaque fois car j'ai tendance à avoir un peu plus de mal sur ce genre de pistes. Nous avons réussi dimanche dernier et avons raté de peu le podium aujourd'hui. Ce n’est pas le meilleur résultat mais, dans l’ensemble, je suis assez content et dimanche prochain, nous aurons une autre chance. Nous devons rester calmes et chercher à prendre les bons points à chaque fois."

Dirk Gruebel, Team Manager et Coordinateur Technique "Jeffrey s'est écrasé dans le quatrième tour des essais libres et s'est cogné la tête assez fort. Il a retrouvé des sensations dans ses bras et ses jambes assez rapidement, mais est quand même allé à Bologne pour un scanner complet. Nous n'avons pas encore vu les résultats, mais il est sorti de l'hôpital. Nous parlons d'une compression assez importante du cou, des vertèbres et d'un hématome de l'épaule. Il rentrera en Belgique demain pour d'autres examens et j'espère que ce n'est pas si dramatique. Il faudra quelques semaines pour récupérer, mais nous ne pouvons pas donner de date exacte pour le moment."

Pit Beirer, directeur de KTM Motorsports "Encore une belle journée pour notre équipe et c'est excitant de voir nos jeunes évoluer comme ça. Jorge a toujours été avec nous et dans l'équipe usine depuis l'âge de seize ans, c'était donc spécial de le voir remporter son premier MXGP."