PUB

EMX des Flandres : Benistant et Farres victorieux dans le sable de Lommel


La première explosion d'action à Lommel, en Belgique, s'est conclue avec les courses EMX250 et EMX125, qui ont vu Thibault Benistant de Hutten Metaal Yamaha Racing faire un retour en haut du podium en EMX250, alors qu'il cherchait à prendre l'avantage sur son rival du championnat, Mattia Guadagnini (Husqvarna Maddii Racing Junior).

Pendant ce temps dans la catégorie EMX125, c'est Guillem Farres (RFME GASGAS MX Junior Team), qui a remporté sa toute première victoire au général de la saison, avec une cinquième place et une victoire!

Les coureurs du Championnat d’Europe ont été les premiers à tester les modifications apportées au circuit ici à Lommel, pour lancer les courses de ce week-end. Alors que la grille s'abaissait en EMX250 pour la course d'ouverture de la journée, tous les yeux étaient rivés sur les rivaux du championnat Thibault Benistant et Mattia Guadagnini de Husqvarna Maddii Racing Junior, Benistant décrohe le holeshot et devance Marcel Conijn, Jorgen-Matthias Talviku et Gianluca Facchetti de Hutten Metaal Yamaha Racing. Kay De Wolf (Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing) a fait un bon départ, mais quelques virages plus tard il a chuté, rétrogradant au classement.

Benistant, Conijn et Talviku ont mené les premiers tours, alors que Guadagnini s'est frayé un chemin jusqu'à la cinquième place et a jeté son dévolu sur Tim Edberg qui était juste devant. Quelques tours plus tard, Edberg a chuté, ce qui a permis à Guadagnini et Hakon Fredriksen de Yamaha SM Action MC Migliori J1 Racing de passer.

Talviku a ensuite pris la deuxième place devant Conijn, Guadagnini faisant la même chose peu de temps après, pour se hisser dans les trois premiers. Benistant a ensuite mené la course avec une avance de 6,560 secondes. Sachant à quel point chaque point est vital à ce stade du championnat, Guadagnini a continué à avancer en dépassant Talviku pour prendre la deuxième place. Benistant a ensuite répondu en réalisant le meilleur tour de la course, en 2:06.072 alors qu'il prolongeait son avance à 10.625 secondes. Même si Guadagnini n’allait pas céder facilement, car il a réalisé son meilleur tour personnel de la course vers la fin, prenant trois secondes au leader de la course. L'Italien a ensuite travaillé sur l'écart, pour le réduire encore plus, mais avec seulement 2 tours, a commis une erreur qui a été le moment décisif de la course. Finalement, Benistant a remporté la course d'ouverture, Guadagnini deuxième et Fredriksen troisième.

Dans la deuxième course EMX250, c'est Guadagnini qui a pris les commandes devant Talviku et Benistant. Il n’a pas tenu longtemps la tête, car une petite erreur lui a coûté de précieuses positions et l’a vu redescendre à la 6e place. Talviku a ensuite mené la course devant Benistant et Oriol Oliver deuxième et troisième. Guadagnini faisait cependant des mouvements rapides en dépassant deux coureurs en un seul tour pour se classer 4e.

Au 3e tour, Benistant prend ensuite la tête sur Talviku, Guadagnini cherchant à faire de même en réalisant le meilleur tour de la course, pour ramener l'écart à 4 secondes entre lui et le duo de tête. Pendant ce temps, De Wolf se rapprochait d'Oliver pour la quatrième place. Guadagnini a ensuite rattrapé et dépassé Talviku, l'Estonien perdant ensuite deux places contre De Wolf et Oliver. De retour en tête, Benistant avait une impressionnante avance de 14,617 secondes alors qu'il restait 9 minutes plus 2 tours. Guadagnini et De Wolf se sont ensuite battus entre eux, le duo se réunissant à un moment donné, le pilote d'usine Husqvarna à volé la 2e place. Et il ne tiendra pas longtemps cette position, car il a chuté quelques virages après le saut d'arrivée, ce qui a permis à Guadagnini de revenir en P2.

Avec 3 tours restants, Benistant avait déjà 32 secondes d'avance, alors la bataille s'est enflammée derrière lui, De Wolf a repris la roue arrière de Guadagnini. En fin de compte, c'est Benistant qui a remporté la victoire, Guadagnini conservant la deuxième place et De Wolf terminant troisième.

Au terme de cette journée, Benistant réalise un sans faute, remportant deux manches ainsi que la victoire au général, Thibault continue de mener le championnat avec 24 points sur Guadagnini, deuxième au général et Fredriksen sur le podium une fois de plus avec la troisième marche du podium.


La course d'ouverture de la catégorie EMX125 a vu Haakon Osterhagen de Creymert Racing réalise le holeshot de la première manche devant David Braceras de RFME GasGas MX Junior Team et Radek Vetrovsky de JD Gunnex KTM Racing Team. Il n’a pas fallu longtemps à Braceras pour prendre la tête en passant devant Osterhagen dans le premier tour. Pendant ce temps, le leader du championnat, Andrea Bonacorsi de Fantic Racing, était 20e. La bataille pour la deuxième place a donné à Braceras une plus grande marge de manœuvre car il a pu baisser la tête et se concentrer. Vers la fin de la course, il avait 6,711 secondes d’avance sur Miot, qui a pu repasser Palsson et c’est ainsi que le top 3 est resté jusqu’à ce que le drapeau à damier tombe.

Le départ de la deuxième course était une répétition de la première alors qu'Osterhagen réclamait un nouveau holeshot devant Scott Smulders de No Fear / Jumbo BT Racing Team, Farres et Cas Valk de TBS Conversions Racing Team qui ont pris un départ fantastique.

Osterhagen a immédiatement pris une avance de 4,7 secondes dans le groupe, tandis que le vainqueur de la première manche, Braceras, pointait 6e dans le premier tour. Bonacorsi a pris un bien meilleur départ dans la deuxième manche car il était déjà à la 3e place dans les premiers tours, en dépassant Smulders et Valk. En fin de compte, c'est Farres qui a remporté sa première victoire de l'année, tandis qu'Osterhagen a franchi la ligne d'arrivée en deuxième et Palsson en troisième.

L'EMX125 a vu Guillem Farres remporter sa première victoire au classement général, tandis que son coéquipier David Braceras a terminé deuxième et Max Palsson troisième. Au championnat, Andrea Bonacorsi continue de mener la série avec un avantage constant de 44 points sur Braceras, tandis que Meico Vettik est troisième.