PUB

Les Italiens dominent la dernière épreuve Italienne du championnat d'Europe


Les courses du championnat d'Europe se sont terminées ici à Mantoue, Mattia Guadagnini de Husqvarna Junior Racing Maddi a remporté sa deuxième victoire consécutive au classement général dans la catégorie EMX250, avec un score parfait de double victoire à domicile.

Pendant ce temps, son compatriote italien, Valerio Lata de Marchetti Racing Team KTM, a eu son propre goût du succès, car une deuxième place et une victoire en course ont suffi à placer le jeune italien sur la plus haute marche du podium EMX125.

Dans la course d'ouverture EMX250, c'est Marcel Conijn qui a ouvert la voie, avec Guadagnini deuxième et Tom Guyon du Team VRT Nordpesca Holland troisième.

Guadagnini n'a pas perdu de temps pour contourner Conijn, car il l'a dépassé dans le deuxième tour de course. Il n’a pas fallu longtemps à Guadagnini pour prendre l’avance et mener la course avec 5,642 secondes. Pendant ce temps, Hakon Fredriksen de Yamaha SM Action MC Migliori J1 Racing cherchait à dépasser Guyon pour la quatrième place de la course.

Le leader du championnat Thibault Benistant de l'équipe Hutten Metaal Yamaha Racing a connu un début de course difficile car il a été contraint de remonter de l'arrière du peloton. Il a réussi à se hisser à la 14e place et avait encore beaucoup de temps pour continuer à grimper dans le classement.

Au 5e tour de la course, Pierre Goupillon de BUD Racing Kawasaki a rattrapé et dépassé Emil Weckman, le pilote de Honda Racing Assomotor, 6e de la course.

Pendant ce temps, Kay De Wolf, de Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing, s’est écrasé deux fois dans la première moitié de la course, pour finalement chuter au 15e rang.

Au 6e tour, après plusieurs tentatives, Fredriksen parvient enfin à dépasser Guyon et à se hisser 4e. Alors que Talviku se battait avec Conijn pour la 2e place.

Avec 5 minutes à faire, le top 10 était confortablement mené par Guadagnini, suivi de Conijn, Talviku, Fredriksen, Guyon, Goupillon, Weckman, Tomass Sileika, Lorenzo Corti et Tim Edberg.

Talviku est ensuite passé en P2 après Conijn, mais peu de temps après, il s'est écrasé, ce qui a permis à Conijn et Fredriksen de revenir. Fredriksen s'est alors écrasé, mais n'a perdu qu'une seule position face à Talviku.

Au final, c'est Mattia Guadagnini qui a remporté la course avec une impressionnante avance de 17.882, avec Marcel Conijn et Hakon Fredriksen derrière en P2 et P3.

Dans la deuxième course EMX250, c'est Lorenzo Locurcio, BUD Racing Kawasaki, qui a ouvert la voie, tandis que Guadagnini et Benistant étaient 4e et 5e.

Talviku était alors rattrapé par Locurcio, tandis que Gianluca Facchetti de Hutten Metaal Yamaha Racing occupait la 3e place.

Guadagnini a alors commis une erreur, qui a permis à Benistant de passer. Benistant était alors le pilote le plus rapide en piste alors qu'il poursuivait son coéquipier pour se hisser dans le top 3. Locurcio et Facchetti se sont ensuite écrasés en 2ème et 3ème, alors que Guadagnini se frayait un chemin devant le leader du championnat, Benistant, pour passer 2ème.

Désireux de remporter une autre victoire, Guadagnini a ensuite réalisé le meilleur tour de la course - un 1: 59,301, qui a été immédiatement amélioré par Benistant en 1: 58,597 alors qu'il posait le marteau pour rattraper l'Italien et aller de l'avant.

Guadagnini est ensuite devenu le nouveau leader de la course, poussant Talviku à la 2e place, Benistant poussant l'Estonien à une autre position au fur et à mesure qu'il passait.

Au fil de la course, Guadagnini a continué à montrer la voie avec Benistant 2e. Bien que le pilote en P3, Talviku, ait commencé à subir la pression de Locurcio, le pilote BUD Racing Kawasaki le dépassant finalement pour la 3e place.

Au final, c'est Mattia Guadagnini qui a remporté la course, avec Thibault Benistant en P2 et Locurcio en P3. Sur le podium, c'est Guadagnini qui a occupé la plus haute marche du podium pour la deuxième fois consécutive, Talviku 2e au général et Fredriksen 3e.

À trois tours de la fin, Thibault Benistant mène le championnat avec 286 points, Guadagnini avec 28 points de retard et De Wolf troisième.

Mattia Guadagnini "Je suis si heureux. J'ai pris un bon départ dans la première course, puis je me suis dirigé vers la première place puis j'ai pris le contrôle et je n'ai pris aucun risque. La deuxième manche a été un peu plus difficile. J'ai commencé quatrième puis j'ai fait une erreur, donc j'ai terminé cinquième et je me suis retrouvé en tête. Alors, je suis super content. Je veux juste me donner à cent pour cent tout le temps et nous verrons. J'ai pris de bons points de championnat et quelques victoires aujourd'hui, mais je veux juste faire de mon mieux", a-t-il ajouté.

Jorgen-Matthias Talviku "C’est tellement incroyable. La première course a également été bonne, j'ai juste fait une petite erreur et je suis tombé. Ensuite, dans la deuxième course, j'ai pris un bon départ et j'ai apprécié mon pilotage, tour par tour. Tous les coureurs sont forts ici, mais je suis venu en Italie pour progresser pas à pas et je l’ai fait donc j’en suis très heureux."

Hakon Fredriksen "L'épreuve était ok aujourd'hui. J'ai eu quelques bons départs et dans la première course j'ai cédé ma deuxième place dans le dernier tour. Dans la deuxième course, je me suis vraiment concentré pour obtenir les résultats généraux et monter sur le podium."

Thibault Benistant "C'était une autre journée difficile. J'ai pris un très mauvais départ dans la première course, j'ai fait de mon mieux pour terminer huitième. Dans la deuxième course, le départ était vraiment mauvais, mais j'ai pu prendre l'intérieur, donc Mattia et moi avons pu revenir ensemble. Il a gagné et j'ai terminé deuxième. Et maintenant, nous attendons avec impatience l'Espagne."



La première course de l'EMX125, a vu Raul Sanchez du Team Yamaha Ausio, s'emparer du holeshot. Pendant ce temps, le leader de la série, Andrea Bonacorsi de Fantic Racing, a été surpris dans le premier virage et à dû se battre pour revenir du fond de la course.

Au début de la course, Pietro Razzini a dépassé Karlis Alberts Reisulis pour la deuxième place, avec Valerio Lata de Marchetti Racing Team KTM et Bobby Bruce de l’ASA United Husqvarna Team, juste derrière en quatrième et cinquième position.

Razzini a ensuite été rattrapé par Reisulis, qui a riposté pour revenir en deuxième position, tout en poursuivant d'emblée le leader de la course, Sanchez.

Bonacorsi a ensuite attaqué de l'arrière du pack en se hissant dans le top 20. Avec 15 minutes plus 2 tours au compteur, Bonacorsi était 15e, mais avec encore un long chemin à parcourir.

Il y a eu un drame à l'avant, Sanchez et Reisulis ont chutés, ce qui a permis à Bruce de prendre la tête, alors qu'il était suivi par Lata, Meico Vettik, Razzini et Cas Valk de TBS Conversions Racing Team.

Bruce a ensuite prolongé son avance à 4,576 secondes, alors que Vettik dépassait Lata pour la deuxième place. Dans le même temps, Reisulis signe le meilleur tour de la course et termine 7ème.

On aurait dit que Vettik avait passé la vitesse supérieure, car l'écart entre lui et le leader de la course, Bruce, était descendu à 2,7 secondes. Vettik a ensuite continué à attaquer après Bruce pour la victoire de la course alors que moins d'une seconde séparait les deux.

Bruce a ensuite réussi à ramener l'écart à 1,777 seconde. Mais cela n’a pas arrêté Vettik, qui avec 2 tours à faire est passé en tête. Bruce s'est ensuite écrasé hors de la P2, pour finalement terminer la course en 6e position.

Meico Vettik a été le vainqueur de la course 1, Valerio Lata deuxième et Max Palsson de WZ Racing ayant une solide course pour terminer troisième.

Dans la deuxième course EMX125, c'était Valk avec le holeshot, tandis que Bonacorsi avait un autre début de course malchanceux et était 35e.

Valk a ensuite mené Lata, Palsson et Andrea Roncoli, bien que Lata ait pu trouver un chemin pour prendre la tête, et Palsson a également suivi le pilote Marchetti Racing KTM, poussant Valk à la 3e place en quelques virages.

Valk a ensuite perdu une autre place face à Palsson et a perdu la 4e place. Au même moment, Bonacorsi se frayait un chemin à travers le peloton pour se classer 25e, alors que Bruce tombait 10e.

Avec 10 minutes plus 2 tours au compteur, Lata a continué à mener, même si Roncoli était le pilote à la 2e place, avec 5,621 secondes de retard. Pendant ce temps, Vettik tentait de dépasser David Braceras du RFME GasGas MX Junior Team pour le 6e rang de la course.

Valk est ensuite entré dans les stands avec un problème de moto, ce qui a obligé le pilote néerlandais à quitter la deuxième course.

Plus bas, Bonacorsi est rentré dans les points en 19e position et il a pris quelques positions supplémentaires vers la fin de la course pour finir 10e.

À quelques tours de la fin, Palsson et Roncoli se sont battus pour la 2e place, Roncoli passant en P2 vers la fin.

Valerio Lata a remporté sa première victoire en course de la saison, avec Roncoli franchissant la ligne 2e et Palsson 3e.

Au général, Lata est montée sur la plus haute marche du podium, avec Vettik terminant 2e et Palsson occupant la 3e marche du podium. Dans l'état actuel des choses, Bonacrosi mène le championnat par 33 points, avec Razzini deuxième et Vettik troisième. Il reste encore quatre manches du championnat à disputer.

Valerio Lata "Je suis vraiment content de ma victoire. La sensation avec la moto est très bonne. C'est mon premier podium sur le championnat d'Europe 125, et je tiens à remercier mon équipe, ma famille et tout le monde pour leur soutien."

Meico Vettik "La première course a été très bonne pour moi. En seconde manche, le départ était un peu mauvais et j'ai commis beaucoup d'erreurs. Mais je pense que la quatrième place est bonne et j’attend avec impatience la prochaine course."

Max Palsson "Bien sûr, je suis vraiment heureux. Dans la deuxième course, j'étais un peu déçu de ne pas remporter la course, mais d'espérer plus au prochain tour en Espagne."

Andrea Bonacorsi "Oui, c'était une journée difficile. Les deux courses, je n’ai pas obtenu les résultats que je souhaitais mais ce n’était pas si mal, j’ai fait deux bons retours et j’ai terminé douzième et dixième et maintenant je suis prêt à me battre pour la victoire en Espagne."