PUB

Vidéo : L'évolution de Jérémy Seewer dans le sable


Jeremy Seewer a évoqué à quel point il est difficile d’apprendre à rouler sur le sable profond si vous n’êtes ni de Belgique ni de Hollande - mais il est fier de ses capacités après dix années consacrées à y travailler.

Seewer, qui met en contraste ses compétences au début de son expérience sur le sable avec son rythme d'aujourd'hui, a expliqué sur les réseaux sociaux :

"Il m'a fallu plusieurs années pour devenir un sandrider décent. Si vous ne grandissez pas aux Pays-Bas / en Belgique, il est très difficile d’être bon. J'avais 16 ans quand j'ai commencé à vivre ce genre de conditions. Dans le passé, je me suis fait doubler lors de courses dans le sable. D'une manière ou d'une autre, je suis assez fier de ce que j'ai accompli au fil des ans, mais je sais qu'il y a encore de la place à améliorer, cela ne s'arrête jamais.

Passez à la vidéo suivante si vous voulez me voir à Lommel il y a 10 ans. Comme vous pouvez le voir, rien n'est impossible. Le travail acharné et le dévouement seront toujours récompensés."