PUB

5 minutes avec Jorge Prado "Je suis toujours dans la lutte pour le championnat"


Jorge Prado a connu un mois d'octobre mouvementé, car il a enregistré la plus grande course de sa vie et a été entouré de controverses depuis l'accident qu'il a eu à Teutschenthal en Allemagne, impliquant son coéquipier Red Bull KTM Factory Racing, Jeffrey Herlings. Prado s'ouvre vraiment sur toute la situation, à la fois sur la bonne voie et ce qui s'est passé dans les heures qui ont suivi.

Prado a reçu des messages horribles en ligne, certains publics et d'autres privés. Prado n'était pas très bien ce dimanche soir et a dû faire face à une avalanche d'insultes. Quoi qu'il en soit, ses opinions à ce sujet sont également couvertes en détail ci-dessous après le MXGP de France.  


Vous êtes venu en France pour récupérer des points et vous l'avez fait, surtout dans la deuxième manche. Ce n'était pas le jour que vous voudriez normalement. Ce n'était qu'une dure journée et je suppose que vous êtes heureux que ce soit fini.

Ouais, je veux dire… Je ne savais toujours pas si j'allais courir ce matin, parce que je n'ai pas fait de moto. Faire quelques exercices était encore difficile avec mon bras. Lorsque je suis monté sur la moto je savais que ça allait être difficile. J'ai roulé bien plus que d'habitude, juste pour comprendre les mouvements et tout, et ce n'était pas facile. J'ai eu du mal toute la journée – je n'avais pas de puissance dans mon bras gauche. Je pense que c'est normal, toujours de la chirurgie, et j'ai aussi du mal avec ma jambe droite. Je n'avais pas le pouvoir de tenir la moto, donc dans certains virages j'avais du mal.

Ca a été une lutte toute la journée. Heureusement, j'ai pu survivre. Le départ ne m'a pas aidé à être devant. Bien sûr, la qualification ne s'est pas bien passée. J'ai essayé de faire quelques tours, mais je roulais trop lentement. J'avais très peur sur les sauts et je ne pouvais pas tenir. C'est comme ça. Nous avons réussi à terminer seizième dans la première manche et douzième dans la deuxième manche. J'ai besoin d'être heureux avec ça… 


Maintenant que c'est fait et que vous connaissez les résultats, êtes-vous heureux d'avoir roulé aujourd'hui ou le regrettez-vous un peu ?

Non, je suis très heureux. Je suis très heureux, car je pense que cela m'a aussi aidé à remettre mon bras en mouvement. J'avais besoin de ces points. Je suis toujours dans la lutte pour le championnat et je veux vraiment rebondir. J'étais à un très haut niveau la semaine dernière, me battant pour les victoires en manche comme je le fais toujours. Quand tu vois que tu es là… J'étais en très bonne position pour le championnat à l'époque. J'étais bon en Turquie, j'ai fait l'erreur puis j'ai rebondi avec de bonnes courses. C'était encore mon erreur. Cela fait partie du sport mais cette année n'a pas été si facile. J'avais du mal au début et puis il y a toutes ces bêtises. J'avais juste besoin de survivre à cette course – c'est ce que j'ai fait. Je pense que je vais m'améliorer pour l'Espagne.


Parlez-moi de l'opération. C'était une coupure profonde et il y avait des rumeurs selon lesquelles il y avait des lésions nerveuses à votre main, mais c'était complètement faux. La coupure était si grosse qu'une intervention chirurgicale était nécessaire.

Ouais, la coupure était très profonde. J'ai eu beaucoup de chance de ne pas avoir de lésions musculaires ou nerveuses. Les rumeurs à ce sujet étaient parce que j'avais une sensation étrange dans tous les doigts de ma main après l'accident, donc c'était vrai. Juste avant d'entrer dans la salle d'opération, je me sentais bien à ce sujet. Il fallait faire une opération chirurgicale, car c'était une coupure si profonde qu'ils devaient vraiment regarder pour voir s'il y avait des dommages et tout bien nettoyer. Ils ont dû mettre des points de suture à l'intérieur et à l'extérieur. C'était juste à un très mauvais endroit, parce que vous bougez le bras et ensuite la peau est tendue ici [il montre sous son aisselle]. C'est à peu près tout.


La première manche en Allemagne a été la meilleure course de votre vie. Vous avez roulé de manière absolument incroyable et avez dépassé Jeffrey [Herlings] directement. Le dépassement était magnifique. Avant de parler de l'accident, je suppose que vous étiez tellement content de cette course.

Oui, comme je l'ai dit précédemment, je savais que j'allais m'améliorer. J'ai encore besoin de m'améliorer ! Ce n'est pas mon maximum, tu sais ? Ce que vous avez vu à Teutschenthal n'était qu'une partie du progrès. C'était un morceau qui correspondait vraiment à mon style – je pouvais me tenir debout partout. Alors qu'ici, c'était comme une piste de 65cc ! Si petit et aucun sens. Vous avez de nombreuses ornières à Teutschenthal et quelques options, vous pouvez donc vous lever beaucoup. J'aime vraiment ça, juste pour avoir une bonne fluidité dans les ornières et essayer d'utiliser les bosses. C'était un jour parfait. Je me sentais bien sur la moto. C'était, comme tu l'as dit, l'une des meilleures courses de ma vie. Physiquement c'était bon et le rythme aussi… C'était cool de doubler Jeffrey. Tout le monde dit "Vous avez fait une bonne course parce que vous êtes parti premier. J'étais deuxième pendant un certain temps dans ce cas et je suis arrivé premier."


Je ne vais même pas poser de question ici. Expliquez aux gens ce qui s'est passé parce que tout le monde aime avoir ses propres théories. Expliquez de votre côté.

C'est quelque chose que je n'ai jamais vécu de ma vie. Évidemment, les gens qui s'assoient derrière le téléphone… La plupart d'entre eux ne connaissent rien au motocross ou pensent qu'ils savent et en fait ils savent rien. Ils veulent juste critiquer quelqu'un et rejeter la faute sur un seul pilote. Il n'y a vraiment de faute pour personne, je dirais, et je vais vous expliquer, mais ce n'était pas vraiment agréable d'entendre toutes ces opinions. J'ai reçu des milliers de messages et c'étaient de très mauvais messages, disant des choses très inhumaines que je ne comprends pas. Vous pouvez y penser, mais l'envoyer est vraiment mauvais. Il y a beaucoup de mauvaises personnes dans le monde. Je pense que les gens ont besoin de réfléchir quand je suis allongé à l'hôpital, la seule chose à laquelle je pense est de remonter sur ma moto. Je n'ai pas vraiment envie d'entendre ces gars stupides mettre de mauvais commentaires ou envoyer des messages. Les gens sont fous.

Heureusement, cela ne m'affecte pas vraiment du tout. Je m'en fiche, car toutes les personnes qui envoient ces messages sont stupides. Pour en revenir à ce qui s'est passé, c'était le dernier tour et avant la ligne d'arrivée il y avait cette bosse. Je savais que si j'entrais dans cette bosse en premier, ce serait fini. De toute évidence, il n'y avait même pas un pour cent de possibilité pour lui de gagner. Ouais, je suis juste un peu à gauche et j'ai pris une autre ornière. J'étais normalement au milieu, mais dans le dernier tour, j'ai pris un peu à gauche et j'en ai pris une autre. Cela m'a conduit au milieu. C'était assez droit au début de l'ornière – c'est pourquoi je l'ai pris – mais à la fin cela m'a pris à droite.  

J'ai sauté et je suis parti à droite. C'était le dernier tour et j'ai pensé qu'il allait couper les gaz, parce que j'allais gagner. J'ai sauté assez détendu et la moto s'est déplacée un peu vers la droite, à cause de cette ornière. Une roue était encore en l'air et l'autre était au sol quand j'ai regardé vers la droite, car j'ai entendu sa moto. Je savais que nous allions nous écraser. Ce n'était pas que je voulais aller à droite – la course était terminée.

Les gens disent que je voulais couper le saut, vous êtes stupides les gars ! Ils ne savent même pas que la course est terminée avant l'appel, car le transpondeur est là-bas [en bas du saut]. Les gens sont tellement stupides… Ils aiment critiquer tout le monde et ils pensent qu'ils sont les meilleurs. Ils pensent qu'ils en savent beaucoup et disent "Ce type est tellement sale." OK, montre-moi où je suis sale ? Ils ont dit "Le Prado est tellement sale. Bloquer tout le monde ! Blocage? J'ai dépassé Jeffrey. Je n'ai pas bloqué. Vérifiez les temps au tour pour voir qui était le plus rapide. Je pense que j'ai fait le tour le plus rapide de la course."

Je ne bloque personne. Je fais juste ma course. S'ils peuvent me dépasser, c'est une autre histoire. Il faut aussi rouler intelligemment. Si vous savez qu'ils vont aller à gauche, alors vous allez à gauche. Vous essayez juste de défendre votre position. Ce n'est pas bloquant. C'est défendre sa position et se battre pour la victoire, parce que je veux gagner ce championnat. Nous sommes tous là pour gagner, mais toujours dans le respect. Vous ne pouvez même pas trouver une vidéo ou une image où je bloque quelqu'un. Je n'ai jamais pris contact avec un autre coureur de ma vie.


Comment ça va mentalement ?  

Mentalement… j'ai besoin de rebondir, hein ? Je dois revenir au 1-1 si je peux. Les points sont importants. Je dois retrouver ma forme et ma vitesse réelles. Je vais essayer de comprendre cela très rapidement. Nous verrons.


Dernière chose. Finir deuxième ou troisième du championnat, ça vous dit quelque chose ? Si vous terminez deuxième ou troisième du championnat, grâce aux points que vous avez récupérés aujourd'hui, allez-vous en être satisfait ? C'est gagné ou pas?

Je m'en fiche si je suis troisième en fait. Je suis l'un des meilleurs pilotes en ce moment et je peux être le meilleur sur certaines pistes. Je pense que physiquement je m'améliore et je suis en forme. C'est dommage que j'aie eu cette chute à Teutschenthal, car je pense que ce championnat aurait été très intéressant et surtout sur une piste comme celle-ci. En prenant un bon départ, j'aurais pu faire un très bon combat. Heureusement, j'ai fini le week-end Français debout et non à l'hôpital. Je suis content de quitter la piste avec deux manches correctes. C'était le maximum que je pouvais faire avec ma situation en ce moment.