PUB

Quentin Prugnières "Cela fait un peu bizarre de rouler une heure trente"


Quelques semaines après avoir accueilli une épreuve du championnat de France Elite, le Bud Racing Training Camp recevait la troisième épreuve du championnat de France des Sables. Sur un site qu’il connaît bien, Quentin Prugnières a fait monter sa 250 Kawasaki Bud Racing sur la plus haute marche du podium dans la catégorie Juniors.

Plus de 600 pilotes s’étaient engagés à Magescq, et parmi les soixante trois participants à la catégorie juniors on retrouvait les trois pilotes Bud Racing, tous alignés sur des 250 KXF. Le début de course allait être marqué par une belle prestation de Sacha Coenen, qui pour son retour à la compétition allait ferrailler avec Simon Depoers en tête de la course ; pour sa première course en 250 Sacha allait solliciter un peu trop son embrayage, qui le lâchait dans le septième tour de course. C’est alors Quentin Prugnières qui allait se mettre en évidence ; prudent en début de course après un mauvais départ, Quentin allait rapidement se porter au commandement de la course et après une heure trente d’efforts il s’imposait avec vingt huit secondes d’avance sur son plus proche rival. De son côté Lucas Coenen allait faire une course régulière, terminant sa première course en 250 en quatrième position.

La saison n’est pas terminée, puisque le team sera le weekend prochain au départ de la course sur plage à Hossegor, avant de participer la semaine suivante au Supercross de Paris.

Quentin Prugnières "Cela fait un peu bizarre de rouler une heure trente, mais je me suis bien amusé, c’était vraiment sympa. J’ai pris un mauvais départ en accrochant la roue d’un autre pilote au départ mais je ne me suis pas affolé, et j’ai réussi à faire vraiment la différence en fin de course, quand la piste commençait à être bien défoncée. Cette année je n’ai pas réussi à faire ce que je voulais pour ma première saison en 250, et c’est sympa d’avoir gagné un peu à la maison avant de faire un break puis de préparer 2022."