PUB

Tim Gajser "Même en remportant des courses et des titres, j'ai toujours l'impression de pouvoir faire mieux"

Le pilote du Team HRC, Tim Gajser, démarrera le championnat MXGP 2020 avec beaucoup d'élan. Sa saison 2019 l'a vu remporter son troisième championnat du monde de motocross et remporter sa 24e victoire en Grand Prix. Une saison incroyable qui inscrit le pilote dans le livre des records. Seulement une dizaine de pilotes au cours de l'histoire du motocross ont fait mieux statistiquement, et le Slovène n'est pas sur le point de ralentir sa progression.

Le week-end dernier, lors de la première épreuve du championnat International Italien, Gajser a dominé en réalisant un doublé alors qu'il poursuit sa préparation pour le Grand Prix d'ouverture, qui se déroulera sur le circuit de Matterley Basin en Angleterre, sa confiance se renforce.

Lors de sa victoire le week-end dernier, il a vu de nombreuses améliorations, mais sait également que lorsque la première manche du Championnat du Monde FIM de Motocross démarrera, la victoire sera plus difficile.

Gajser continue d'essayer de trouver de nouvelles façons de s'améliorer, et avec une poignée de pilotes MX2 qui débarquent dans la catégorie reine, il sait que la compétition en MXGP ne fera que de se durcir.

Tim Gajser "Chaque année, des pilotes du MX2 arrivent en MXGP et cela rend l'épreuve encore plus belle. Nous avons déjà de grands noms, mais cette année il y aura encore du beau monde et il faut énormément de motivation pour s'améliorer, je dis toujours que ça pourrait être mieux. Même en remportant des courses et des titres, j'ai toujours l'impression de pouvoir faire mieux. L'année dernière, j'ai changé beaucoup de choses et j'ai été super content, donc en gros nous essayons de rester avec le même programme, mais vous pouvez toujours améliorer certains détails et c'est ce que nous essayons de faire en ce moment, comme nous le faisons chaque année, c'est l'objectif . "

Alors maintenant cap sur l'Angleterre dans un mois, où il espère pouvoir se mesurer à Antonio Cairoli, Jeffrey Herlings et Glenn Coldenhoff, beaucoup de gens disent que ce sera la saison la plus difficile de tous les temps en Grand Prix.